Catégorie : Rues Remarquables
Arrondissement : 2ème

Initialement baptisée Rue Impériale, la Rue de la République a été imaginée afin de réaliser une artère majeure qui reliera le Vieux Port au nouveau port de marchandises. Le percement de cette artère dans le bâti ancien et dans l’épaisseur de la colline nécessite la destruction de 935 maisons et la disparition partielle ou totale de 61 rues. Elle sera réalisé dans le délai record de 24 mois et en 1864, l’un des plus grand chantiers du XIXème siècle est inauguré.

rue-de-la-republique-marseille-2Le XIXe siècle est pour Marseille le siècle des grands projets et des grandes réalisations. Dès 1840, Marseille lance un programme de grands travaux sans précédent dans l’histoire de la ville. De 1862 à 1867 la rue Impériale est au centre de ce développement urbain.

La ville manquant de fonds, elle accepte une avance de la Société des ports de Marseille appartenant à Jules Mirès.

Ce chantier constitue une réalisation exceptionnelle : il s’agit de percer une voie rectiligne, large de vingt-cinq mètres, longue d’un kilomètre et d’abattre 85 000 m2 d’immeubles anciens.

Le chantier mobilise 2500 ouvriers et utilise les techniques les plus modernes de l’époque : douze kilomètres de voies ferrées sont installés, quatre locomotives et deux cent cinquante wagons font une navette incessante pour évacuer 800 000 m3 de déblais qui sont utilisés pour remblayer les quais d’Arenc et du Lazaret.

Le 15 août 1864, la rue Impériale fut inaugurée en présence de Napoléon III. En 1871, après la chute du Second Empire, la rue Impériale devient, par arrêté préfectoral, rue de la République


rue-de-la-republique-marseille-5Cette rue a fait parler d’elle début 2005; en effet des fonds de pension américains (Veuves des Pompiers de Dallas et Caisse de Dépôt du Québec) ainsi que la Société Générale (à 25 %) et la Caisse d’Epargne (à 25 %) ont acheté tour à tour les logements limitrophes afin de les rénover. Ce qui suscite joie chez certains et anxiété chez d’autres.

En effet, suite à la réalisation d’un projet de rénovation de grande ampleur, les populations les plus défavorisées ont laissé la place à des populations plus aisées.

De nombreuses boutiques de marque font aujourd’hui de cette rue l’une des plus commerçantes du centre-ville.

Des fouilles archéologiques ont effectuées entre 2004 et 2006, lors du creusement d’un parking au nord et d’un bassin de stockage avec sa « surverse » vers le Vieux-Port, au sud.

rue-de-la-republique-marseilleLes fouilles ont été réalisées aux deux extrémités car lors du percement de la rue Impériale au xixe siècle, à travers une colline, les travaux avaient détruit la plus grande partie des vestiges.

Au nord, on a découvert le caractère agricole du site à l’époque grecque archaïque et au sud avant que la ville n’atteigne ce secteur à l’époque. Le réseau de rues qui se met alors en place, par la suite reste inchangé jusqu’à l’époque moderne.

À l’époque augustéenne, une domus occupe la quasi-totalité d’une insula, l’insula est dans l’Antiquité un quartier quadrangulaire bordé par des rues se coupant à angle droit. Au sud des quais de l’époque romaine, et une fouille a révélé les différentes lignes de rivage jusqu’à l’époque moderne.


De nombreuses enseignes nationales et internationales se sont installées rue de la République, une résidence étudiante s’est posée au milieu de la rue, une résidence senior et un hôtel 4 étoiles sont en cours de réalisation. De nombreux emplacement restent cependant encore vides.

Une association de commerçant tente de relancer l’activité de la rue par des actions et événements culturels comme Marseille 3013www.republique.biz


SOURCES Wikipedia & www.ruedelarepublique.fr
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & www.republique.biz & Tiia Monto & IngolfBLN & Archives

Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches