Arrondissement : 9ème

Ce château fut construit pour le banquier Prosper-Victor Maurel avant d’être rachetée en 1907 par Charles Berger, distillateurs d’anis et créateur de l’absinthe Berger en 1830.

residence-campagne-berger-marseille-6Depuis 1823, à Couvet dans le canton de Neufchâtel, l’absinthe Berger sentait déjà bon l’anis, la badiane (anis étoilé) et le fenouil. Les amateurs anglo-saxons de gin et de whiskies. ainsi que les distillateurs de la Suisse alémanique n’eurent de cesse dès lors de dénoncer une Suisse intoxiquée des vapeurs de ce poison titrant 72°, et qui leur faisait concurrence.

Les décrets du 7 octobre 1907 et la prohibition de 1917 portent un coup fatal à l’absinthe. Mais, Charles Frédéric Berger, négociant suisse (prononcer «bergueur»), avait déjà laissé à son fils la direction de la distillerie de Couvet, pour tenter de s’aventurer sur le marché français en ouvrant une fabrique à Marseille.

residence-campagne-berger-marseille-3Sur la côte méditerranéenne. on a privilégié de tout temps la saveur de l’anis. En 1923, le premier apéritif anisé Berger, qui ne s’appelle pas encore pastis, naît dans la nouvelle fabrique.

L’histoire Berger est liée à celle de la fée verte (l’absinthe), appelée «la blanche» après dilution dans l’eau fraîche, puis après la Première Guerre mondiale avec l’anisé vert Berger 45 (1933)…

ou encore pendant la Deuxième Guerre avec un révolutionnaire Berger sans alcool, pénurie oblige, puis avec le pastis Berger (1947), dit «le jaune» ainsi que le Berger Blanc qui est tout à fait incolore dès 1933.

Une partie de l’immense domaine du Château est aujourd’hui transformé en résidence privée, dîtes du Parc Berger.

residence-campagne-berger-marseille-7Une autre partie sur les hauteurs de la propriété est à présent le parc public de la Campagne Berger entouré par l’ancien mur d’enceinte de la propriété. Sur ces terres on trouve encore les restes d’une ancienne tourelle, d’une vigie, d’un bunker et de bâtiments.

Proche du château on aperçoit un très beau kiosque avec son étonnant toit multicolore. Tout en haut de la colline on peut bénéficier d’un magnifique panorama sur toute la rade de Marseille.

On confond parfois la Campagne Berger avec le le Château Berger situé sur la corniche qui fut construit vers 1860 pour le Baron Houitte de la Chesnaye dans le style renaissance française du Château de Chambord.

Il devint ensuite la propriété des Pastis Berger et fut rebaptisée « Château Berger ».

campagne-berger-marseille-2

Charles Berger

Y étaient installés les services de la direction générale de Berger S.A. et la Fondation Berger pour la sauvegarde de la nature.

Aujourd’hui, le château Berger est devenu une clinique esthétique et un complexe de thalassothérapie, spa et soins.

L’établissement de thalassothérapie dispose d’une piscine intérieure d’eau de mer chauffée (avec jets, lits bouillonnants, nage à contre-courant, geysers, cols de cygne), d’un bain bouillonnant à l’eau de mer, d’une douche à jet, d’une douche à affusion, d’un hammam et de plusieurs cabines de soins.


SOURCES Pastisnet & Christophe Trinquier
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches