Arrondissement : 9ème

Inauguré en 1973 par le maire de l’époque Gaston Deferre, ce centre aquatique au pied des calanques où bon nombre de petits marseillais ont appris à nager est fermé en 2008 pour désamiantage. Sa réouverture était prévu pour 2013…il  est malheureusement toujours fermé depuis plus de 10 ans ! L’ensemble a été extrêmement vandalisé et graffé, un immense gâchis !  La rumeur d’un nouveau projet pour 2020 commence enfin à émerger.

Le bassin Olympique autrefois

Le vaste complexe proposait une piscine intérieure avec d’étonnantes parois design sur les murs du bâtiments, aujourd’hui le tout est en piteuse état et jonché de déchets.

A l’extérieur se trouvait un grand bassin olympique de 50 mètres initialement composé de 8 couloirs de nage…le lieu sert actuellement de galerie à ciel ouvert pour les graffeurs. On y trouve une oeuvre plutôt ironique « Je peux pas j’ai piscine ».

On découvre également une pataugeoire, un grand plongeoir et sa fosse dédiée…elle est actuellement remplie de centaines de balles de tennis du club voisin et de restant de planches à voile ainsi que de flotteurs de natation…

Le même lieu en 2018

On trouve également au centre du domaine une aire de repos avec ses bancs en béton et un peu à l’écart un pool house et son bar totalement défoncé.

Au sol on retrouve encore des feuilles de fréquentation des clubs de natation ou des manuels dédiés au personnel secouriste.

On évoque un nouveau centre aquatique pour 2020 mais on a encore du mal à le croire…Marsactu en 2015 traitait du sujet mentionnant un rapport sur cette future piscine, découverte, qui fonctionnerait toute l’année (avec également la présence d’un bassin nordique). Le rapport évoque même une ouverture à la construction pour permettre de l’hébergement.

Alors que le plan piscine de la ville était jusqu’à présent conduit en maîtrise d’ouvrage publique (dernière réalisation: la réhabilitation de la piscine Vallier, la plus ancienne piscine Marseille, pour 3,7 millions d’euros), la construction de deux nouveaux centres aquatiques, sur les sites de Luminy et d’Euroméditerranée, va être menée par le biais d’une délégation de service public.

Bassin intérieur en 2018

Une seule DSP (durée prévue: 30 ans environ) englobera les deux projets avec pour objectif de faire sortir de terre des complexes aquatiques de nouvelle génération, offrant des activités de loisirs et de détente diversifiés.

Le montage prévoit la prise en charge par le privé de la conception, la construction, l’entretien, la maintenance et l’exploitation. En contrepartie, et pour permettre l’accès au plus grand nombre de ces équipements, la ville prévoit de participer financièrement au fonctionnement.

L’investissement qui doit être porté par le privé est évalué à 50 millions d’euros au maximum.

Dans le cahier des charges, la ville a inscrit la réalisation d’équipements innovants au plan environnemental, privilégiant les économies d’énergies, la conception bioclimatique, l’utilisation de nouveaux matériaux en matière d’acoustique et de qualité de l’air, etc.

A Luminy, en remplacement de l’actuelle piscine fermée, est prévu un grand équipement à vocation familiale et de loisirs en lien avec le Parc national des Calanques et la recherche sur le sport aquatique du fait de la proximité du campus universitaire.

Une page facebook milite pour la réouverture de la piscine et une pétition circule.

Attention le lieu est interdit au public et reste en très mauvais état et dangereux. Retrouvez de nombreux visuels des lieux dans l’onglet Photos


SOURCES Marsactu & Tourisme-marseille.com & lemoniteur.fr
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

FICHE A SUIVRE
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire