Parc de Maison Blanche
3262
Parc de Maison Blanche
Catégorie Parcs
Arrondissement 9ème
Adresse 150 Boulevard Paul Claudel, 13009 Marseille

Le parc et sa bastide furent construits vers 1840, par le négociant David Léon de Cohen. L’ensemble prit immédiatement le nom de Maison Blanche. En 1920, une famille suisse racheta la propriété et la transforma par la création d’un lac et l’ouverture de grandes baies en façade de la bastide. Le domaine fut vendu à la Ville par les descendants, en 1978. Il fut alors décidé de conserver au parc une vocation d’agrément, la bastide accueillant, quelques années plus tard, la mairie des 9ème et 10ème arrondissements.

La plupart des arbres remarquables de ce site tels que magnolias, séquoias, cèdres, ifs, platanes, liquidambars et un orme de Sibérie datent de la première moitié du XIXème siècle.

D’autres espèces sont venues rejoindre ces premiers feuillus : le cyprès chauve, le gingko biloba, les marronniers, hêtres, érables, peupliers, chênes, sophoras, tulipiers, houx et frênes. Puis plus récemment des noisetiers, des micocouliers, un paulownia et un bananier.

Découvrez l’histoire complète de la Bastide sur sa fiche.

A votre disposition une grande aire de jeux pour enfants avec des bancs pour les parents. Aux beaux jours, une buvette avec ses tables à l’ombre (et ses toilettes). Un parking en contre bas de la rue permet d’accéder au parc immédiatement, vite saturé cependant. Vous pouvez également vous y rendre en bus par la ligne 24.

Le Festival des Arts Éphémères dédié à l’art contemporain, s’y déroule chaque année fin mai dans les salons et le parc de la Maison Blanche. Ouvert tous les jours de 9h00 à 19h45. Les salons sont ouverts de 9h à 18h30.

Plus d’une vingtaine d’ œuvres ont été créées spécialement pour le moment, et disparaîtront certainement au fil de l’évènement : elles sont « éphémères ». (voir dans l’onglet Photos quelques créations des éditions précédentes).

Souhaité et encouragé par le député Guy Teissier, ancien maire des 9ème et 10ème arrondissements, et Lionel Royer-Perreaut, actuel maire, les Arts Éphémères ont été crées en 2009 afin de favoriser la diffusion de l’art contemporain, à travers une rencontre entre artistes et grand public.

L’ évènement est co- produit par la ville de Marseille, le département des Bouches du Rhône, la métropole Aix-Marseille-Provence et l’association Art Médiation Événements Organisation Méditerranée, en partenariat avec l’École Supérieure d’Art et de Design Marseille Méditerranée et l’ Ecole Supérieure d’Art et de Design de Toulon Provence Méditerrannée.

Des performances du Théâtre du Centaure, du Ballet National de Marseille et de l’Ecole Supérieure de Danse de Marseille ont ponctué la soirée d’ouverture de l’édition 2017.


David Léon de Cohen

Descendant d’une famille juive du Comtat, David de Léon Cohen s’installe à Marseille vers 1835. Il se marie en 1844 avec Rachel Jalfon dont il aura une fille, mais s’en sépare en 1855.

Il a alors une longue liaison avec Thérèse Denimal née à Bruxelles en 1837 et qui décèdera à Neuilly en 1919.

Avec cette compagne David de Léon Cohen veille de près sur l’enfance, la scolarité et les débuts dans sa carrière militaire de Maxime Weygand, né à Bruxelles de parents inconnus, futur général d’armée et membre de l’Académie française.

David Cohen est le tuteur officiel de Maxime Weygand. Certains auteurs pensent que Thérèse Denimal serait certainement la mère du futur général.

Maxime Weygand, après ses études effectuées aux lycées Michelet de Vanves, Louis-le-Grand et Henri-IV, entrera à l’école militaire de Saint-Cyr sous le pseudonyme de Maxime de Nimal qui n’est autre qu’une légère modification de « Denimal ».

À partir de 1847, David de Léon Cohen importe d’Italie, du Maroc et de Tunisie des peaux, de la laine et des céréales ; il exporte au Maroc des armes en provenance de Belgique.

Dans les années 1850 sa maison de commerce est la plus importante firme marseillaise commerçant avec le Maroc. Il s’oriente également vers des activités bancaires.

Il se retire des activités en 1889 et cède son entreprise. David de Léon Cohen est également un notable israélite, membre du consistoire de Marseille ; il apporte une importante souscription pour la construction de la nouvelle synagogue de Marseille.


SOURCES Wikipedia & Blogdequartier.com & Mairie du 9/10
PHOTO Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

    Avis
    There are no reviews yet, why not be the first?
    Laisser votre avis
    VOTRE NOTE:

    Laisser un commentaire

    Autres fiches