Le musée Grobet-Labadié abrite les collections ayant appartenu à une très riche famille marseillaise. Ce musée se situe dans l’hôtel particulier construit en 1873, face au palais Longchamp, sur les plans de l’architecte Gabriel Clauzel pour Alexandre Labadié (1814-1892) qui était non seulement un riche industriel et négociant, mais fut également préfet des Bouches-du-Rhône, président du Conseil général et député.

Marie, fille unique d’Alexandre Labadié, épouse en premières noces le frère de Paul Vayson, Bruno Vayson, un notable propriétaire de plusieurs châteaux et maire de Murs. Après son veuvage en 1896 elle se remarie avec Louis Grobet, son professeur de musique et peintre, qui décède en 1917 de la grippe espagnole.

De 1873 à 1917 elle parcourt l’Europe successivement avec son premier puis second mari à la recherche d’œuvres d’art. Sa fortune et celles de ses maris lui permettent d’acquérir plus de sept mille pièces pour meubler son hôtel particulier.

Après le décès de son second mari, sans enfant, elle décide de faire don de son vivant à la ville de Marseille par acte du 19 octobre 1919 de la collection familiale ainsi que de l’hôtel particulier du xixe siècle lui appartenant, à charge pour la municipalité de le transformer en musée. Par délibération du 24 janvier 1920 la ville de Marseille accepte cette donation. Pour pallier le peu d’empressement de la ville, elle finance elle-même certains aménagements.

Le musée est inauguré le 3 novembre 1925 par le maire Siméon Flaissières et ouvre enfin ses portes au public en janvier 20062. Depuis ce jour, la ville de Marseille a préservé ce musée ainsi que sa collection. La conservatrice en est Christine Germain-Donnat.

musee-grobet-labadie-marseille-6Les objets collectionnés par Marie et Louis Grobet sont aussi nombreux que variés : meubles, tableaux, tapisseries, sculptures, faïences, tapis, soieries, instruments de musique etc. Ils sont présentés dans l’hôtel particulier qui comporte un rez-de-chaussée et deux étages desservis par un escalier lui-même décoré de tableaux.

Le musée est composé d’un rez-de -chaussée où l’on retrouve les pièces de réceptions et les mobiliers du 18e siècle. Ainsi que deux autres étages où sont installés peintures, sculptures, céramiques, mobiliers, tapisserie, collection d’instruments de musique ou encore de vitraux.

Les points forts du musée sont le salon de Louis XV, la collection du Moyen-Age et un cabinet de curiosité où sont rassemblés des objets de curiosité comme notamment des pièces en marqueterie de paille :

« on retrouve également à travers les pièces le goût de Marie Grobet pour le portrait, mais aussi, des aspects plus méconnus d’elle, avec par exemple, des tableaux érotiques du 18 ème siècle' », explique Christine Germain Donat, conservatrice du musée Grobet-Labadié.

Le musée présente une collection variée et inattendue d’œuvres qui séduisent et étonnent par leurs techniques, leurs matériaux et leur délicatesse.


musee-grobet-labadie-marseille-2Le Musée rassemble un important fonds documentaire sur :
– L’Histoire de l’art décoratif français et européen de la Renaissance au XXe siècle, jusqu’au Design International, avec une prédilection pour les ouvrages consacrés à l’Iconologie et à l’Ornement
– les Arts du feu, céramique et verre, en relation avec les collections présentées au Musée des arts décoratifs, de la faïence et de la mode au château Borély
– le Fonds Louis Grobet ( XIXe siècle ) : 600 ouvrages et périodiques édités entre 1850 et 1910 relatifs aux beaux-arts , aux arts décoratifs et à la musique.

Fonds :
– 6 000 ouvrages et catalogues d’exposition français et étrangers
– 15 titres de périodiques spécialisés
– 9 400 catalogues de vente


Le Musée Grobet-Labadié est fermé depuis le 31 décembre 2013 en raison officiellement de travaux de rénovation sauf pour des groupes privés ou scolaires (renseignements au  04 91 55 33 60). Il devait rouvrir au grand public pour l’été 2014­­ mais en 2017 ses portes étaient toujours fermées. Selon des délégués SDU-FSU le site serait déjà prêt à une réouverture totale mais selon eux la municipalité ne souhaiterait pas ouvrir en permanence ce lieu peu fréquenté…à suivre.


SOURCES Wikipédia & Ville de Marseille
PHOTOS Robert Valette & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches