C’est au cours d’un entraînement de routine que des membres du Bataillon des Marins Pompiers de Marseille ont repéré fin janvier 2016 à seulement 25 mètres de fond, une cinquantaine d’obus datant des première et seconde guerres mondiales…à seulement 700 mètres des côtes au large de la digue des Catalans.

Explosion de 30 obus le 2 février 2016

C’est dans des conditions venteuses difficiles que les plongeurs démineurs de la Marine nationale, après avoir séparés les charges et dressé un périmètre sécurité ont fait exploser lors d’une première opération, une trentaine d’obus le 2 février 2016. L’opération complète durera une semaine.

Une deuxième opération aura lieu mi mars 2016 avec de nouvelles explosions.

À l’origine de ces obus des bombardements français et allemands datant pour la grande majorité de la Seconde Guerre mondiale et pour seulement un ou deux obus plus anciens, de la Première Guerre.

Selon un membre du groupe de plongeurs-démineurs de la Marine nationale dans les colonnes du Figaro, ce sont des munitions qui peuvent avoir été jetées à l’eau par des bâtiments de l’armée avant d’entrer dans le port et puis c’est aussi un lieu de bombardement où ces obus sont probablement tombés sans exploser.

les-50-obus-des-catalans-marseille-6

Opération de déminage le 15 mars 2016

Au cours de l’année 2015, la Marine nationale a réalisé en Méditerranée un total de 440 opérations de déminage ou de destruction de munitions et d’obus.

La plupart de ces munitions sont signalées et reportées par des promeneurs, des plongeurs civils ou des professionnels de la mer.


SOURCES Premar-mediterranee.gouv.fr & Le Figaro
PHOTOS Image tirée du 18:18 La Provence & Marine Nationale (photo sous marine > image d’archive) & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches