Arrondissement : 8ème

Érigés pendant la seconde guerre mondiale par les soldats allemands sur un belvédère, un plateau à flanc de rochers, ces trois blockhaus et leurs 15 270 m² de parcelle avec accès privatif à une petite calanque étaient partie intégrante de la batterie de l’Escalette. Ils appartiennent aujourd’hui à des particuliers et sont encore au cœur d’un conflit 60 ans plus tard !

bunkers-de-l-escalette-marseille-2

Le blockhaus principal de 470 m²

En 2014 la SCI Levakis propriétaire d’un des bunkers a souhaité créer un bar musical, discothèque, mais ce chantier a dû s’arrêter sur injonction du parc national, en effet la parcelle se trouve sur le Domaine Public Maritime.

Le propriétaire avait pourtant obtenu une autorisation des services de l’urbanisme de la Ville en 2008 pour « l’ouverture d’un restaurant ».

De nombreux riverains se sont également opposé au projet, angoissés à l’idée de retrouver la situation que provoquait à une époque la Maronaise, célèbre discothèque des Goudes détruite en 2009 par injonction de justice.

A la fin de l’été 2016, les 3 blockhaus refont parler d’eux, mis en vente sur un site immobilier pour 2,9 M€ avec 700.000 euros de travaux en prévision.

les-3-blockhaus-de-l-escalette-chemin-des-goudes-marseille

Un des deux bunkers secondaires

La polémique provient de la nature de l’annonce proposant le plus grand blockhaus de 470 m² avec une vocation commerciale « à usage de restaurant […] idéal pour salle de mariage »… »Projet accepté et PC purgé de tous recours »…immédiatement, l’Union National des Calanques a réagi et est montée au créneau.

Selon les témoignages d’officiels recueillis par la Provence il y’a très peu de chances que ces bunkers puissent un jour bénéficier d’autorisations pour l’ouverture d’un établissement commercial.

Un bien que l’Union National des Calanques aimerait voir revenir dans le domaine public.

C’est ici qu’en 1911 la Manufacture des Glaces et Produits Chimiques Saint-Gobain, fondée en 1665, a installé ses activités hautement toxiques dans une période de forte industrialisation du secteur.


SOURCES Marsactu & La Provence (Laurent D’Ancona) & Annonce Century 21
PHOTOS
Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Century 21

FICHE A SUIVRE
Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches