Arrondissement : 2ème

La construction de l’Hôtel de ville date de 1666, lors d’un grand mouvement de renouveau architectural du territoire urbain de Marseille, selon les plans de Mathieu Portal et Gaspard Puget, frère de Pierre Puget.

le-pavillon-puget-hotel-de-ville-de-marseille-2

Projet non retenu de l’Hôtel de Ville à Marseille

L’objectif était de créer une façade d’apparat, tournée vers la mer afin de mettre en scène l’autorité municipale et de contrebalancer l’architecture forte de l’Arsenal des Galères, représentatif de l’autorité royale, situé sur la rive opposée.

La création de la place de l’Hôtel de Ville par l’élargissement du quai devant le bâtiment et, plus tard, l’alignement des maisons voisines achevèrent de rendre l’ensemble esthétique en plus d’être fonctionnel.

Le bâtiment ne fut effectivement occupé que 20 ans après la pose de la première pierre. Pendant la Révolution, il fut soupçonné d’être le repère des fédéralistes et échappa de peu à la démolition !

Les fondations sur pilotis se révélèrent très au point techniquement mais la façade et le bâtiment lui-même, construits dans des matériaux économiques et selon des techniques de maçonneries médiocres, imposèrent à plusieurs reprises des travaux de reconstruction et de rénovation de grande ampleur.

En 1836, les toitures d’ardoise « à la Mansart », de couleur grise, furent remplacées par une toiture en asphalte, qui se révéla très fragile. La toiture actuelle de style méridionale en tuiles rondes date de 1844.

Le Pavillon Puget fut baptisé ainsi pour rendre hommage aux deux frères qui ont participé à sa construction.


le-pavillon-puget-hotel-de-ville-de-marseille-9Dominant le Vieux-Port et la place d’Hôtel de Ville, le balcon du premier étage offre un panorama magnifique sur le Palais du Pharo, les bateaux dont le célèbre Ferry Boat, les quartiers du centre ville et la merveilleuse Notre-Dame de la Garde.

Ce vaste balcon soutenu par des colonnes et des pilastres couronnés d’acanthes est très significatif du style baroque du bâtiment.
Comme les colonnes et tous les autres éléments décoratifs de l’architecture, la balustrade du balcon est en marbre.

L’alliance des deux matériaux de la façade, le marbre et la pierre, renforce l’aspect somptuaire de l’édifice.

Ce balcon reste symbolique des moments de liesses marseillaises… Le Maire y accueille de nombreuses personnalités.


Au 1er étage du Pavillon Puget (côté port), auquel on accède par l’escalier monumental du Pavillon Bargemon (côté place) et en empruntant un enjambement ou porche à l’italienne au-dessus de la rue de la Loge, se trouve l’ancienne salle du Conseil municipal, aussi appelée la Salle des Délibérations.

Cette salle historique n’étant plus assez fonctionnelle et moderne, elle a laissé sa place à la nouvelle Salle du Conseil Municipal, située dans l’Espace Villeneuve Bargemon.

On trouve dans cette salle :

PLAQUE DE JEAN-CLAUDE GAUDIN

Chaque maire de Marseille dispose d’une plaque qui lui rend hommage. Jean-Claude Gaudin, né à Marseille le 8 octobre 1939, est maire de Marseille depuis le 25 juin 1995. Il est également sénateur des Bouches-du-Rhône et président du groupe UMP au Sénat.

le-pavillon-puget-hotel-de-ville-de-marseillePLAQUE DES CITOYENS D’HONNEUR

Cette plaque rend hommage à trois Citoyens d’Honneur de Marseille, qui participèrent au débarquement de Provence et à la campagne qui permit la libération de Marseille:

Maréchal De Lattre De Tassigny (1889 – 1952), général d’armée et maréchal de France ;
Général de Goislard de Monsabert (1887 – 1981), général français ;
Commanding Général J.P. Ratay (1893 – 1980), commandant américain de la Delta Base.

PLAQUE DE ÉTIENNE MARTIN
Chaque maire de Marseille dispose d’une plaque qui lui rend hommage. Étienne Rose Martin, dit « Le Juste », fut le premier maire de Marseille (Marseille, le 14 février 1745 – Marseille, le 6 juillet 1834).

Négociant, il présidait un club révolutionnaire intitulé « Société patriotique des amis de la Constitution ». Sans avoir sollicité le poste, il fut élu maire de Marseille le 28 janvier 1790 en tant que représentant du parti de la Révolution. L’année suivante, il fut élu député par l’assemblée électorale des Bouches-du-Rhône, et Jean-Raymond Mouraille lui succèda à l’Hôtel de Ville.

En 1792, il démissionna de son poste de député et reprit son activité de négociant jusqu’à la fin de sa vie.

PLAQUE DES FÉDÉRÉS
Plaque rendant hommage aux Fédérés marseillais morts à Paris dans la journée du 10 août 1792 en combattant lors de l’insurrection et de la prise des Tuileries qui conduiront à la fin effective de la monarchie française.

Ce sont ces mêmes Fédérés qui entonneront le « Chant de guerre pour l’armée du Rhin » tout au long de leur marche vers Paris au mois de juillet… qui deviendra par la suite notre hymne national sous le nom de « La Marseillaise » !

le-pavillon-puget-hotel-de-ville-de-marseille-4BUSTE DE PIERRE PUGET
Le buste de Pierre Puget est une œuvre de Foucou. Pierre Puget (Marseille, 16 octobre 1620 – Marseille, 2 décembre 1694) était un artiste aux multiples talents, à la fois peintre, sculpteur, dessinateur et même architecte, dont le destin fut étroitement lié à la ville de Marseille.

CHEMINÉE DU BUREAU DU PREMIER ADJOINT
Dans le bureau du premier adjoint, se trouve la célèbre cheminée de marbre exécutée par le sculpteur Bourguignon, Alexandre-Charles Renaud, en 1794 en remplacement de celle qui avait été démolie dans la tourmente révolutionnaire.

CARTEL DE STATUES « LE TEMPS »
La Salle des Délibérations renferme l’admirable cartel de statues en zinc doré réalisées par de Crescent. Le sujet en est « Le Temps », évoqué par les quatre saisons. Ces quatre statues sortent de la fonderie Miroy frères de Paris

CITATION DE GASTON DEFFERRE
« La nostalgie ne sert à rien. L’important est de bien utiliser le temps dont on ne peut arrêter l’écoulement. » Gaston Defferre.


Le bureau du Maire appartient à l’ensemble de l’Hôtel de Ville, il est situé au premier étage du Pavillon Puget (coté port). Il s’agit du bureau officiel du Maire, qui y travaille seul ou avec ses collaborateurs et y accueille ses visiteurs. On y trouve de nombreux tableaux comme ceux du peintre italien Griffoni, un tableau de Pierre Mignard ou de Dominique Antoine Magaud, des médailles et photos souvenirs.


SOURCES Ville de Marseille
PHOTOS Dominique Milherou Tourisle-Marseille.com & Archives de la ville de Marseille

Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches