Arrondissement : 2ème

Le terrain sur lequel a été construit le couvent avait été acheté par les Trinitaires en 1545. En effet, les trinitaires autrefois établis près de l’anse de l’Ourse, se réfugient à l’intérieur de la ville après le siège de la ville en 1524.

le-couvent-des-trinitaires-marseille-2

Des pères Trinitaires rachetant des captifs (illustration de 1600)

D’après le site marseilleforum.com, de ce couvent créé en 1653, on peut encore voir pour vestige la tour du clocher qui est située dans la bien nommée rue de la vieille Tour qui ne tient ce nom que depuis 1918.

Elle s’appelait auparavant la rue des jardins, évocation des jardins qui longeaient le couvent des pères trinitaires. Le clocher des trinitaires commencé en 1686 par l’architecte Mathieu Portail, est continué vers 1700, par deux maçons, Joubert et Chabaud.

Cette tour et le bâtiment attenant, auraient été vendues par Rostany de Sabran et Guillaume de Châteauneuf, à Robert de Mandagot, évêque de Marseille, le 21 janvier 1351, puis cédés aux trinitaires en remplacement des constructions détruites en 1524.

L’ordre des trinitaires, fondé à la fin du 12ème siècle par le provençal Jean de Matha et par Félix de Valois, se vouait au rachat des captifs. Ces derniers, délivrés, venaient déposer leurs chaînes dans la chapelle nommée Notre-Dame de Remède.

Bon à savoir que remède se traduit ici du verbe latin redimere, qui signifie racheter. Par la suite, le nom d’origine sera transformé en Notre-Dame du bon Remède. Les trinitaires abandonnent les lieux en 1787 pour s’installer rue de la Palud.


le-couvent-des-trinitaires-rue-de-la-vielle-tour-13002-marseille-2L’ordre de la Très Sainte Trinité et des captifs, dit ordre des Trinitaires ou Mathurins, est un ordre religieux catholique fondé vers 1194 à Cerfroid par les Français saint Jean de Matha et saint Félix de Valois, à l’origine pour racheter les chrétiens captifs des Maures.

C’est la plus ancienne institution officielle de l’Église catholique consacrée au service de la rédemption sans armes à la main. Aujourd’hui ils aident les prisonniers et les captifs de toutes sortes.

Le nom latin de l’ordre est « Ordo Sanctissimae Trinitatis et captivorum » et son sigle est « O.SS.T. ». Son charisme et son apostolat sont représentés sur une mosaïque datant de 1210 montrant le Christ libérant deux captifs, un noir et un blanc.

C’est la vision qu’a eue le fondateur lors de sa première messe célébrée à Paris le 28 janvier 1193. Offerte par Innocent III à saint Jean de Matha, la mosaïque se trouve encore aujourd’hui à Rome sur le fronton de l’hospice de Saint-Thomas-in-Formis.

Il est un des deux ordres dits rédempteurs de l’Église, l’autre fondé quelques années plus tard est l’ordre de Notre Dame de la Merci ou Mercédaires.


SOURCES Wikipédia marseilleforum.com / coco
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Archives

Dominique
Avis
There are no reviews yet, why not be the first?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches