Catégorie : Bars & Cafés
Arrondissement : 6ème

Le premier bar à chats, appelé Neko Café a ouvert ses portes à Taïwan en 1998 et à Osaka au Japon en 2004. Leur popularité est attribuée à l’impossibilité pour de nombreux Japonais de posséder un animal de compagnie chez eux, du fait de leur interdiction dans les appartements. Par ailleurs, les citadins des grandes métropoles japonaises adorent le côté antistress des félins. Le 16 janvier 2018 c’est le tout premier établissement du genre qui ouvre ses portes à Marseille, 4 ans après Paris. Une vingtaine de cafés dans toute la France proposent déjà cette ronronthérapie.

Le concept asiatique a depuis quelque peu évolué dans les pays européens et tient plus du salon de thé proposant cette fameuse ronronthérapie. D’après un vétérinaire toulousain dans un article du Monde :

« le ronronnement du félin apaise et agit comme un médicament sans effet secondaire « . Il soignerait aussi nos insomnies et chasserait nos idées noires.

Plusieurs études récentes montrent que les gens qui vivent avec un chat jouissent d’une meilleure santé psychologique que ceux qui vivent sans (Tout sur la psychologie du chat de Joël Dehasse – Odile Jacob). Le félin est donc un thérapeute malgré lui. Dans le cadre d’un bar il favoriserait un véritable lien social entre les personnes et serait une réelle source de création de convivialité.

L’établissement marseillais, imaginé par Isabelle (cuisinière de formation) et sa fille Eléonore (détentrice du Certificat de Capacité CCAD Chat) se positionne également en tant que famille d’accueil et a pour objectif d’offrir à de petits félins oubliés, une chance supplémentaire de trouver un nouveau foyer.

Eléonore et Isabelle

Vous pourrez au sein de ce café, câliner, chouchouter, papouiller, bisouter, profiter de toutes ces petites boules de poils et si le coup de cœur vous en vient d’adopter votre chouchou en partenariat avec deux associations, « Les chats de Provence – Charly le Blanc » et « Des Arts et des Chats« .

Le Coin des Chat’mis vous propose également un espace restauration avec des soupes, croques, salades, planches de charcuterie et fromage. Et pour finir ou lors d’une pause gourmande, l’établissement vous propose ses pâtisseries, cafés, thés, chocolats chauds maison, jus de fruits et légumes pressés.

Le tout Fait Maison, avec des produits locaux et de saison. C’est pourquoi, la carte changera régulièrement. De plus le café vous propose chaque jour un plat et une pâtisserie végan et sans gluten. Vous pourrez également bouquiner dans le coin bibliothèque ou travailler grâce à au Wi-Fi gratuit.

Côté règle, pour la sécurité des chats, il vous sera demandé de respecter le sas d’entrée. Et pour l’hygiène, la cuisine sera totalement fermée d’accès aux chats avec un passe-plat. Enfin pour la commodité des félins, un espace leur sera dédié.


Prestations du Café marseillais

Au Japon, les bars à chats doivent obtenir une licence et obéir aux règles strictes des lois pour la protection animale. Certains bars sont « à thème » et ne possèdent que des chats noirs, des races de chats rares. Le Calico bar à Tokyo possède 53 chats différents !

Au Japon, le bien-être animal fait l’objet de règles rigoureuses. Les chats ne peuvent être dérangés pendant leur sieste et les clients ne peuvent pas les porter. Les clients des bars doivent par ailleurs laisser leurs affaires et se laver les mains à l’entrée du bar, afin de garantir l’hygiène du lieu.

En 2012, au Japon, une nouvelle législation a été mise en place par les autorités japonaises afin de renforcer la protection des animaux.

Un couvre-feu a été instauré dans tous les bars à chats. En effet, les félins étaient à la disposition des clients toute la journée, sans interruption.

Un bar à chats à Kyoto

Depuis, après huit heures du soir, « l’exposition publique de chats et de chiens » est interdite. Les propriétaires de bars à chats sont directement touchés par cette mesure, puisqu’une part majoritaire de leur clientèle est constituée de travailleurs rentrant tard le soir.

En France, l’ouverture du café des chats à Paris a posé le problème de l’hygiène auprès de la préfecture de police et a déclenché de nombreuses polémiques. Les fondations de défense des droits des animaux telles que 30 millions d’amis, la fondation Brigitte-Bardot et l’Association Stéphane Lamart ont fait savoir leur mécontentement quant au fait que l’animal soit relégué « au rang d’objet »…

Dans le cas de l’établissement marseillais Le Coin des Chat’mis, le principe de passer du temps avec un chat avant de l’adopter permet de faire évoluer positivement le concept.


SOURCES Le Coin des Chat’mis & Wikipédia
PHOTOS sprklg & Le Coin des Chat’mis

FICHE A SUIVRE
Avis
There are no reviews yet, why not be the first?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches