Arrondissement : 1er

La réglisse pousse préférentiellement dans un sol riche et humide et a besoin d’un climat chaud…l’histoire de la réglisse en France se situe donc essentiellement dans le Sud et plus particulièrement dans le Midi en raison de son climat favorable. La Réglisserie de Lorette, créée en 1921 et située au boulevard National était notamment connue pour sa friandise le Mistral Gagnant, rendue célèbre en 1985 par la chanson de Renaud. En 1967, la famille Riegel, créatrice de la marque Haribo, cherche un nouveau site à l’étranger pour produire ses confiseries et élargir sa gamme…elle rachète alors la Réglisserie de Lorette symbole depuis de son entrée sur le marché français. 

La Réglisserie de Lorette, Mistral Gagnant et Haribo, MarseilleEn 1921, Pierre Deleuze et Georges Boudninaud créent à Marseille la société Boudinaud & Deleuze, Réglisserie de Lorette. En 1931, la société est vendue à Mr Delabarre puis à Robert Gaillet en 1942.

En 1962 la réglisserie de Lorette et les chewing-gum Bell (1947) fusionnent. C’est à cette époque qu’est lancé le « Mistral gagnant » un bonbon en poudre. Il se présentait sous la forme d’un sachet en papier contenant une poudre sucrée, parfumée et pétillante sur la langue, dans lequel on insérait une paille en réglisse destinée à l’aspirer dans la bouche.

Une première version était vendue dans des sachets verts où le mot « gagnant» pouvait se trouver à l’intérieur et autorisait l’échange de l’emballage vide contre un nouveau sachet.

Au tout début des années 1960, le fabricant eut l’idée de profiter de l’électrification jusqu’à Marseille de la ligne PLM (Paris-Lyon-Marseille, puis Nice) du réseau SNCF et la mise en service de motrices électriques remplaçant les anciennes locomotives à vapeur tractant le train express « de prestige », le Mistral, pour changer le visuel de l’emballage.

Les sachets devinrent alors bleu pâle et chaque face « avant » des sachets présentait une image stylisée d’une des nouvelles locomotives portant le nom Mistral.

Certains de ces sachets — vendus 10 centimes jusqu’à l’arrêt de la distribution de la friandise — permettaient d’en obtenir immédiatement un autre, gratuitement, si en face « arrière » à l’intérieur du rabat de fermeture, l’acheteur découvrait le mot « gagnant ». Le chanteur Renaud, dans la chanson Mistral gagnant, évoque ainsi ses souvenirs d’enfance.

En 1966, le chiffre d’affaire de la réglisserie de Lorette est de 4 millions de francs et l’entreprise emploie 50 personnes. La famille Gaillet, le père et ses trois fils (Philippe, Jacques et Robert), dirigeaient alors la société.

Cette même année, Eugène Gabel est missionné par le Docteur Riegel, président d’Haribo, pour associer la société à une réglisserie française afin qu’elle produise des bonbons Haribo.

La réglisserie de Lorette fusionne alors en 1967 avec Haribo, ce qui augmente le capital de la réglisserie de façon importante.

La Réglisserie de Lorette, Mistral Gagnant et Haribo, Marseille

Cadeau promotionnel des chewing-gum Bell

La structure d’Haribo-France devient alors la suivante : Philippe Gaillet, Président, Jacques Gaillet, Directeur des achats, Robert Gaillet, Directeur technique, et Eugène Gabel, Directeur commercial. M. Marchis Mouren détient 2% des actions françaises et s’occupe de l’exportation. Les parts sont de 50% pour la France et 50% pour l’Allemagne.

Par la suite, l’entreprise s’installe dans une ancienne usine de construction mécanique au Boulevard Capitaine Gèze, sur une surface de 5000 m² au sol. De nouvelles machines sont mises en place : les mètres roulés (rouleaux de réglisse) sont installés en automatique et on assiste aux débuts de la production de la fraise Tagada. En 1984/1985, Haribo France avoisine un chiffre d’affaire de 200 millions de francs.

En 1985, la famille Gaillet vend ses parts et quitte la société, qui devient alors une société à Directoire avec un Conseil de Surveillance, qui a pour Président le Docteur Riegel. Le Directeur général est Jean-Pierre Maleval, le Directeur industriel est Jean-Pierre Michaud et le président est Eugène Gabel. En 1987, Haribo rachète l’entreprise Ricqles-Zan.

Aujourd’hui, la société HARIBO France est la filiale la plus importante du groupe HARIBO. Le CA de Haribo France représente 13 % du CA Haribo monde.


SOURCES Wikipedia & Fiche d’entreprise rédigée par Elodie Maniaval en 2016 & Musée Haribo Uzès
PHOTOS Archives

Avis
There are no reviews yet, why not be the first?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches