La Porte Gallica et l’origine du nom de La Joliette
1181
La Porte Gallica et l’origine du nom de La Joliette
Arrondissement 2ème
Adresse Boulevard des Dames, 13002 Marseille

La porte Gallica fondée à l’origine par les romains sur un autre emplacement proche de celui du Moyen-Âge, était encore au 17ème siècle l’une des ouvertures pour pénétrer dans la ville fortifiée de Marseille. La Porte Gallica prit après 1647 le nom de Porte de La Joliette, le nom d’une propriété attenante…un nom que l’administration n’avait pas choisi mais que le peuple imposa car plus précis et expressif !

La Porte Galle en haut à gauche au XIVème siècle

Porta Gallica est une expression remontant à l’époque romaine. Elle désignait la porte de la ville s’ouvrant vers l’intérieur du pays gaulois en opposition de la Porta Romana donnant passage à la voie vers l’Italie.

Ce nom évoluera du XIème au XVIème siècle avec « Porta Gallega » en provençal. Puis au XVIIème et XVIIIème siècles apparaissent Porte Galle, Porte des Gaules, Portugalle…

La Portagallica romaine avait été déplacée au Moyen-Âge, elle se trouvait alors près de la tour Sainte Paule. Elle fut murée en 1524. En 1647 à la suite d’une réclamation de l’évêque du Chapitre on décida de faire l’ouverture de la porte dîtes des Gaules qui prendra alors aussi le nom de Porte Françoise par la volonté de l’administration. Les érudits préféraient le nom de Portegalle.

Mais le peuple imposa son propre nom à la Porte, plus précis et expressif…celui de la propriété qui se trouvait juste à côté…celle de la Joliette !

La Joliette était adossée au rempart exactement à l’Est de l’entrée de la ville à laquelle elle donna son nom.

La Porte Gallica, n°12 sur cette illustration

Dans les plans du XVIIIème siècle, on la voit bornée au Nord par le chemin de la Joliette et à l’Est par celui du Lazaret. Cette Bastide comprenait deux enclos et un ensemble de constructions avec lavoir, moulin, etc…

En 1712 elle appartenait aux soeurs Brémond, en 1714 elle est expressément désignée sous le nom de Joliette tandis que le quartier en prend aussi le nom. La demeure disparue lors de la création du Boulevard des Dames.

Une théorie présume que Joliette viendrait de « Julii » un souvenir du siège de Jules César et de son nom de famille.

La ville était alors accessibles par de nombreuses portes comme celles de Jean de Marseille, de la Frache, de Crotte Vieille, du Marché, du Lauret, de la Calade, ou encore de la Porte Réale

Cette dernière symbole de la liberté de la ville, fut démolie sous Louis XIV en 1660 afin de mater la rébellion marseillaise et d’agrandir la superficie de la cité avec un nouveau rempart. Les ornements de la Porte Réale seront récupérés pour l’embellissement de nouveau Fort Saint-Nicolas.

Presque toutes ces murailles ont subsisté jusqu’en l’an 1666 avant que la Communauté ayant fait dessein d’agrandir la ville, obtint la démolition des vieilles murailles depuis l’ancienne Porte d’Aix, jusqu’aux murailles qui étaient au-delà du Port.


SOURCES Revue des Études Anciennes Année 1918
PHOTOS Archives & Maquettes Musée d’Histoire de Marseille
    Avis
    There are no reviews yet, why not be the first?
    Laisser votre avis
    VOTRE NOTE:

    Laisser un commentaire

    Autres fiches