Arrondissement : 8ème

Cet étonnant bâtiment du 130 Avenue du Prado a été conçu par l’architecte Frédéric Théodore Lombard en 1901. Cet édifice a été élevé sur un terrain, propriété de Joseph Marius Étienne, suite à une donation à la Société des Architectes. Le bâtiment héberge depuis 1904, le Syndicat des Architectes des Bouches-du-Rhône, l’un des plus anciens de France. 

KMBT_C224-20140127161951La donation à été faite par Anne Joséphine et Henriette Étienne et son époux Mr Casimir Albrand, dans le but de construire un bâtiment à l’usage de la Société des Architectes, mais aussi de la fondation Étienne-Albrand destinée à promouvoir l’architecture au travers d’expositions d’ouvrages d’arts et par l’organisation de concours ouverts à de jeunes architectes.

Cette donation, signée en 1900, était soumise à plusieurs conditions, dont celle que la Société des Architectes soit reconnue d’utilité publique. Cette clause n’ayant pas pu être respectée, la donation n’a été confirmée par testament que lors du décès de Madame Étienne Henriette veuve Albrand le 30 Mai 1907.

Sur sa façade on peut y lire les noms gravés d’architectes célèbres du 17ème et 18ème siècle tels que De Cotte, Mansart, Delorme, Ducerneau, Lescot, Debrosse, Marot, Perrault, Gabriel ou encore Delafosse.

Le Syndicat des Architectes des Bouches-du-Rhône [SA13] est aujourd’hui un lieu d’échanges et de rencontres pour les architectes. Fort d’une centaine d’adhérents, le SA13 a pour mission la défense et l’amélioration des conditions d’exercice de la profession, qu’il représente auprès de tous les acteurs du monde du cadre bâti, en valorisant le rôle de l’architecte et ses compétences. Membre de l’UNSFA, ses actions sont relayées et entendues au niveau national.

La diffusion de l’architecture constitue également une partie importante de son activité, au travers d’expositions, de conférences, de débats, de visites de chantier… ouverte à un large public sensible à la qualité de son cadre de vie.


Frédéric Théodore Lombard (1850-1903). Né à Marseille.

la-maison-de-la-societe-des-architectes-frederic-theodore-lombard-130-avenue-du-prado-13008-marseille-2Après de fortes études au Lycée de Marseille, Frédéric Lombard , se sentant une vocation prononcée pour l’architecture, se présenta à l’École des Beaux-Arts de Paris où il fut reçu un des premiers de sa promotion.

Ses trois années achevées, il revint à Marseille et dès ses débuts se fit remarquer. Il fit en collaboration le concours pour les prisons de Nice, qu’il termina après le décès de son collaborateur, et dès lors, rentré définitivement à Marseille, sut s’y créer une situation honorable ; il concourut et fut mentionné pour les projets de la Faculté des Sciences et de l’École pratique d’Industrie.

Il exécuta avec beaucoup de goût des villas, des maisons et des meubles. Nommé président de la Société des Architectes des Bouches-du-Rhône, il organisa les concours d’ouvriers d’Art Décoratif qui ont pris depuis une si grande extension, et ce fut lui qui eut l’idée d’y adjoindre les concours pour les Arts de la Femme.

Sa mort prématurée n’a laissé que des regrets parmi ses confrères et tous ceux qui l’ont connu.


SOURCES Encyclopédie des Bouches-du-Rhône, les Bouches-du-Rhône, la vie intellectuelle – Marseille, Archives Départementales & www.sa13.fr
PHOTOS Mappy.fr & www.sa13.fr

Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches