Arrondissement : 9ème

Commencée à la fin du XVII ème siècle, la construction de la bastide est reprise en 1713, sur des plans souvent attribués à Pierre Puget, par les frères Magalon, négociants armateurs qui lui donnent leur nom, mais s’en séparent avant même que la bastide ne soit terminée.

Les propriétaires se succèdent, transformant le domaine qui, en 1890, s’étend sur une douzaine d’hectares, et englobe les terrains sur lesquels ont été réalisés le boulevard Michelet, la “ Cité radieuse ” de Le Corbusier, et les ensembles immobiliers du Parc Sévigné et des “ Petites Magalones ”. C’est Madame de Ferry, héritière de la propriété en 1901, qui restaure la bastide et confie la réhabilitation du jardin au paysagiste Edouard André.

Sa composition, dans l’esprit des jardins de l’époque classique, met en valeur la bastide et les éléments décoratifs de pierre : bassins, statues et vases dont cinq proviennent du Château de Grignan. Racheté par la Ville de Marseille à la fin des années 1980, le Jardin de la Magalone est aujourd’hui ouvert au public. La bastide, quant à elle, abrite la “ Cité de la musique ”, qui organise concerts et conférences dans les salons et le jardin.


parc-de-la-magalone-marseille-11Lorsqu’on pénètre dans le jardin, un bosquet en cache la vue, ménageant la surprise de la découverte de l’ensemble bastide – jardin, très équilibré. Deux terrasses prolongent la bastide vers le jardin, et assurent la transition entre la partie construite et le jardin.

De la première, située entre les avant-corps de la bastide, et délimitée par une balustrade de pierre, on descend par un escalier sur un premier terre-plein à partir duquel on découvre, au Sud, une chapelle. Cet édifice, tout comme les deux fontaines représentant le Rhône et la Saône qui décorent les deux extrêmités de la seconde terrasse et qui sont attenantes à deux viviers alimentés par une source sur laquelle le bâtiment a été construit, ont parfois été attribuées à l’école de Puget.

Une balustrade sépare cette seconde terrasse du jardin. Etabli d’après les plan d’Edouard André suivant la composition des parcs de l’époque classique, le jardin de la Magalone met en valeur la bastide et les éléments décoratifs de pierre, bassins, statues et vases. Le premier parterre gazonné, bordé de buis, fait face à la bastide, et comporte, à l’extrêmité Est une broderie de buis en fleur de lys et à l’Ouest un bassin circulaire.

Sur l’allée qui borde le parterre , côté Sud, quatre statues, attribuées à Veyrier, représentent les quatre saisons. Un second parterre gazonné s’étend vers le Nord, à droite de la bastide, et accueille un bassin hexagonal. De part et d’autre du parterre central, deux alignements de tulipiers renforcent la composition géométrique du jardin. Des bosquets ceinturent la propriété, formant écran avec un environnement très urbanisé.


TEXTES Parcs et Jardins
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches