Arrondissement : 1er

Cet îlot, datant du 19ème siècle, était à l’abandon depuis plusieurs années. Il accueillait jusqu’au 18ème siècle le Couvent masculin des Feuillants, un ordre monastique Bernardin. Situé sur La Canebière, il est bordé par la rue des Feuillants et la rue Longue des Capucins. Cette situation centrale en fait un élément « phare » dans le renouveau souhaité de ce quartier. La consultation lancée par la Soleam pour restructurer le pôle Feuillants-Canebière a été l’un des premiers exercices de valorisation urbaine et immobilière définis par l’opération «Grand Centre-Ville», qui vise à rénover le tissu urbain et notamment la Place du Marché des Capucins…mais la rénovation de cette îlot des Feuillant ne se passe pas tout à fait comme prévue. 

L’îlot des Feuillants, Hôtel Mercure Canebière Vieux-PortUn hôtel de luxe et une brasserie devait voir le jour dès 2015, les travaux n’auront finalement commencé qu’en mai 2016 pour une livraison initialement prévue mi 2017 puis repoussée au printemps 2019…

La raison ? selon un article de Marsactu « l’ensemble des étages supérieurs reposaient sur des poutres et piliers en acier, qui sont venus remplacer les murs en pierre qui composaient la structure au XIXe siècle », des sortes de murs porteurs non prévus par les architectes et qui vont modifier le projet initial ! Ainsi, le spa va être remplacé par une salle de sports.

Le permis a été déposé en décembre 2013, alors que le projet était déjà évoqué en 2009 ! Parmi cinq candidatures le dossier a été confié à Agir Promotion et au Cabinet Tangram.
L’îlot des Feuillants, Hôtel Mercure Canebière Vieux-Port

C’était un hôtel Indigo 4 étoiles du groupe Intercontinental de 90 chambres qui devait prendre place sur cet espace, mais on sait à présent depuis fin 2015 que c’est AccorHotels qui installera finalement sa marque Mercure avec un établissement 4 étoiles.

L’établissement a été acquis par le groupe de BTP et d’immobilier catalan Fondeville, pour 2,6 millions d’euros. La mairie de Marseille était propriétaire depuis 1998 de l’îlot des Feuillants.

Fondeville prévoit d’investir 14 millions d’euros dans la construction de cet hôtel de 83 chambres. L’établissement sera opéré en contrat de franchise sous la marque Mercure. Le projet comprend également la création d’un espace de co-working et une brasserie « bistronomique » de 132 places assises et 55 en terrasse.


Selon les architectes de Tangram, en RdC se trouvera le lobby de l’hôtel, mais également la brasserie qui offriront des services complémentaires. Les chambres de l’hôtel sont reparties à l’intérieur des murs porteurs, sur les 5 étages que compte l’ilot. Quatre places de stationnement sont créées, permettant le dépose-minute des clients de l’hôtel.

La Brasserie revisite ses codes traditionnels, tout en y ajoutant les services d’une épicerie fine et d’une vente à emporter, dans l’esprit du marché de Noailles. Ce qui assurera également une activité commerciale tout au long de la journée.

L’animation des rues qui bordent l’ilot était l’un des enjeux principaux. En effet, elle est renforcée par la création d’une nouvelle entrée rue des Feuillants et la création d’une terrasse.

Une mise en lumière de l’îlot viendra renforcer la dynamique mise en place par le programme. L’îlot souhaite être la « porte » du marché des Capucins. Une porte largement ouverte, accueillante, de jour comme de nuit.

Selon le Journal La Marseillaise (août 2015) il n’y aura pas de lounge-bar en toit-terrasse comme annoncé, les architectes des bâtiments de France ne l’ayant pas souhaité.


Un collectif citoyen avait proposé un contre projet pour cet îlot, découvrez le en détail ici.


SOURCES Tangram Architectes & Marsactu & Wikipédia
PHOTOS Tangram Architectes ©AMGraphisme & Google Street Map

Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches