Ouverte le 15 octobre 1877 par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM), la gare de Sainte-Marthe date de la création de la section de ligne d’Aix-en-Provence à Marseille. La PLM, était l’une des plus importantes compagnies ferroviaires privées françaises entre sa création en 1857 et sa nationalisation en 1938, lors de la création de la SNCF.

gare-de-sainte-marthe-provence-Marseille-3

L’abri voyageur quai B

En 1949 est mise en service la signalisation « Block Manuel » de la section Marseille Saint-Charles – Aix-en-Provence de la ligne Marseille – Aix-en-Provence. Il permet d’assurer l’espacement des trains de même sens.

Jusque 2006, Sainte-Marthe-en-Provence était une gare de croisement sur cette ligne à voie unique et comportait donc deux voies à quai. Un embranchement industriel, fermé mais encore visible aujourd’hui, se trouvait en aval de la gare, en direction d’une usine de bonbons.

De la fin de 2006 à décembre 2008, la gare a été fermée au trafic voyageurs, la ligne ayant été totalement neutralisée entre Aix et Marseille pour une réfection complète.

Dans ce cadre, la voie a été doublée sur deux sections de la ligne, dont celle entourant Sainte-Marthe. Une passerelle avec ascenseurs a été élevée au-dessus des voies pour l’accès au quai impair.

Gare SNCF, elle dispose d’un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert du lundi au samedi et fermé les dimanches et fêtes, et d’un distributeur de titres de transport TER.

gare-de-sainte-marthe-provence-Marseille-4

Poste de commande des signaux de protection

Sainte-Marthe-en-Provence est desservie par des trains TER Provence-Alpes-Côte d’Azur qui effectuent des missions entre Marseille-Saint-Charles et Aix-en-Provence ou exceptionnellement Pertuis, soit 24 passages dans chaque sens en semaine.

Cette desserte est de type cadencé (passages à 03, 23 ou 43 selon les heures dans le sens montant, 14, 34 ou 54 dans le sens descendant), mais la périodicité est irrégulière, et d’ailleurs nettement inférieure à celle (2 à 3 trains par heure toute la journée) annoncée lors du lancement du projet de rénovation de la ligne.

En 2012, c’est une première en France, la SNCF a équipé d’un dispositif de lumières bleues les quais de la gare de Sainte-Marthe-en-Provence. Objectif, faire fuir les toxicomanes ! Cette décision faisait suite aux plaintes de riverains.

Les lumières bleues sont connues pour rendre moins visibles les veines et donc plus difficile l’injection de substances en intraveineuse.


SOURCES Wikipédia & trains.wikia.com & leparisien.fr
PHOTOS Google Street View & Jf-vole

Dominique
Avis
There are no reviews yet, why not be the first?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Related Listings