Catégorie : Lieux de Culte
Arrondissement : 6ème

eglise-saint-charles-marseille-8L’église Saint-Charles est consacrée à Saint-Charles-Borromée. Paroisse du tout proche palais de justice, l’église actuelle fut construite de 1827 à 1828 et consacrée par monseigneur Charles-Fortuné de Mazenod, premier évêque du nouveau diocèse de Marseille rétabli à la Restauration, le 9 novembre 1828 sous le vocable Charles Borromée.

Curieuse réminiscence du classicisme français à une époque où il était révolu, elle adopte un plan parfaitement équilibré en forme de croix grecque avec une coupole centrale, les revêtements muraux et le pavement rappelant la Renaissance italienne.

Le décor de marbre de l’intérieur de la nef a été réalisé de 1850 à 1868 par le marseillais Jules Cantini ainsi que le monumental maître-autel de style baroque1 de 1891, inspiré de celui de l’église Saint-Cannat-les-Prêcheurs.

Le pavement de l’église s’ordonnance à partir d’un médaillon central représentant les armoiries de Saint-Charles-Borromée.


eglise-saint-charles-marseille-2Les toiles
Les cinq toiles du chœur, classées monuments historiques au titre objet, sont des œuvres des peintres marseillais :
Jean-Joseph Dassy, au centre: l’Adoration des Mages 1837/ Augustin Aubert : Le Christ en Croix, la Résurrection, l’Ascension, la Transfiguration 1840.


Les statues
Celles surmontant tous les autels latéraux sont en carton-pierre estampé et doré4 et attribuées à l’atelier d’Honoré Coder (1784 – 1845); alors que celle en marbre représentant Saint-Yves et celle en pierre figurant Saint-Antoine-de-Padoue6 ont été sculptées par Louis Castex (Saumur 1868 – Paris 1954).


eglise-saint-charles-marseille-4La chaire à prêcher
Réalisée d’après un modèle de l’architecte d’origine toulonnaise Gaudensi Allar, collaborateur de l’architecte marseillais Henri-Jacques Espérandieu, et d’esprit romano-byzantin, elle est en bois avec une cuve à cinq pans décorés de panneaux émaillés représentant le Christ au centre encadré des symboles des quatre évangélistes entourés de colombes et de guirlandes de fleurs et de fruits; elle est classée au titre objet par les Monuments Historiques


eglise-saint-charles-marseille-6Orgue de tribune
L’orgue de tribune a été construit en 1859 par Aristide Cavaillé-Coll dans un buffet neuf de style Louis XV, les commanditaires (l’organiste surtout) ayant refusé le remploi d’un buffet du xviie siècle provenant de l’orgue de Jean de Joyeuse pour la cathédrale Saint-Michel de Carcassonne et aujourd’hui abritant l’instrument d’Aristide Cavaillé-Coll de Poligny. Il a été harmonisé par Vincent Cavaillé-Coll, frère d’Aristide, et comprenait à l’origine 24 jeux sur 2 claviers et pédalier avec machine Barker.

Le concert d’inauguration fut assuré par Louis James Alfred Lefébure-Wély le 18 avril 1859. Il a été restauré successivement par l’organier marseillais François Mader en 1883, le parisien Charles Mutin en 1900 et l’entreprise lyonnaise Michel-Merklin&Kuhn en 1933 qui modifie légèrement la palette sonore, remplace la console et porte les claviers de 54 à 56 notes et le pédalier de 27 à 30. En 1971 René Renevier restaure la machine Barker. En 2005 Sals et Henry restaurent la soufflerie et en 2010 François Delange substitue à l’ancien moteur deux ventilateurs neufs.

Classé monument historique au titre objet pour sa partie instrumentale le 26 octobre 1982, cet orgue est un exemple majeur en Provence de l’art de la famille Cavaillé-Coll; le principe de sa restauration complète a été accepté par les autorités compétentes en décembre 2002, mais elle ne pourra être mise en œuvre qu’après celle de l’intérieur de l’église (non réalisée en février 2013).


TEXTES Wikipédia
PHOTOS Wikipédia & Finoskov

Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches