Catégorie : Lieux de Culte
Arrondissement : 10ème

Alors qu’il existait déjà de nombreuses églises orthodoxes à Marseille, dont la première fut fondée en 1820, pourquoi en construire une nouvelle à la fin du 20ème siècle dans le quartier de la Capelette ? Les églises orthodoxes, antérieures à Saint-Irénée, étaient des églises grecques ou russes, on y célébrait, et on y célèbre, les offices orthodoxes en grec ou en slavon…le fondateur de la Paroisse Saint Iréné, le Père Cyrille Argenti a souhaité créer dans un ancien entrepôt une église orthodoxe de langue française…un lieu de culte parsemé de très belles icônes, à l’architecture insolite avec sa coupole rouge et sa pharmacie en rez-de-chaussée !

eglise-orthodoxe-saint-irene-17-avenue-de-la-capelette-13010-marseille-5

L’iconostase

L’Église Orthodoxe Saint Iréné a été aménagée dans un ancien entrepôt. On a alors ajouté un dôme sphérique en béton sur un tambour percé de nombreuses fenêtres.

Essentiellement visible depuis l’échangeur de l’autoroute Est, ce dôme indique les fonctions religieuses d’un édifice dont la façade est occupée par des commerces, lui conférant un style très particulier.

Le Père Cyrille Argenti, né en 1918, d’origine grecque, fut moine et prêtre à Marseille pendant plus de 40 ans. C’est le fondateur de la paroisse francophone Saint-Irénée. Il a participé au dialogue œcuménique ainsi qu’à de nombreuses actions en faveur des plus pauvres.

Il a également été un membre actif de l’ACAT (Association des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture) et de la Fraternité orthodoxe en Europe Occidentale. Il est décédé le 21 novembre 1994.

eglise-orthodoxe-saint-irene-17-avenue-de-la-capelette-13010-marseille-3

L’Ascension

L’Église orthodoxe de France doit les prémices de sa résurgence à la rencontre de Français qui, ayant retrouvé les sources chrétiennes apostoliques, découvrirent l’orthodoxie, et de Russes orthodoxes émigrés en France qui, désirant faire connaître l’orthodoxie aux Français, découvrirent le patrimoine orthodoxe de l’Occident du premier millénaire.

Quant au fameux « Irénée », c’était le deuxième évêque de Lyon au IIème siècle entre 177 et 202. Il est un des Pères de l’Église. Il est le premier occidental à réaliser une œuvre de théologien systématique.

Défenseur de la véritable gnose, il s’est illustré par sa dénonciation de l’idéologie dualiste et des sectes pseudo-gnostiques qui la professaient.

Vénéré comme saint, il est fêté le 28 juin dans l’Église catholique et le 23 août dans l’Église orthodoxe. Lire la biographie complète.


SOURCES Ouvrage « Dieux-valises » & St-irenee.fr & Wikipédia
PHOTOS St-irenee.fr & Mappy.fr
VIDÉO Liturgie Chrétienne

FICHE A SUIVRE
Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches