Arrondissement : 10ème

Dans le Parc du 26ème centenaire, caché près d’une petite aire de jeu se trouve un massif d’ancrage des charpentes de la grande halle du quai de marchandise de l’ancienne gare du Prado construite en 1871.

Le massif d’ancrage des charpentes vu du ciel

La gare de marchandises du Prado répondait au nom de «gare des bordilles», ordures, car c’est de là que partaient les trains à destination de la décharge d’Entressen.

La gare du Prado fut construite en 1871 car la ville était littéralement empuantie par les émanations des usines existantes ; le besoin se faisant sentir d’en construire d’autres dans des banlieues pas trop éloignées et disposant de terrains à peu près plat, c’était le cas du Rouet, de Menpenti, de la Capelette et de Pont-de-Vivaux, ou même de St Giniez.

Depuis 2001 ce site de 10 hectares accueille le Parc du 26ème centenaire.

On peut encore reconnaître dans certains éléments de constructions restés sur place les quais de déchargement de l’ancienne gare, et, sur le flanc sud du parc, une arche résiduelle de l’entrée du tunnel vers le Carénage.

Quant aux « dépôts lapidaires« , formés principalement durant les deux derniers siècles au gré des restaurations d’édifices ou de découvertes lors de fouilles, ils ont un statut souvent ambigu. Laissés à l’abandon ou déplacés dans des musées, ils sont rarement inventoriés, protégés et mis en valeur en lien avec le monument dont ils sont issus.


SOURCES Panneau sur le lieu & Wikipédia & calenda.org
PHOTO
Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Google Maps

Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches