Arrondissement : 1er

Au n°31 de la rue Saint Ferréol, à l’emplacement d’un grand magasin est inauguré en 1910 le Fémina la plus grande salle de la région de l’époque avec 1000 places et une architecture avec balcons et orchestre qui inspirera de nombreuses autres salles à Marseille et même à Paris. Elle deviendra par la suite le Rialto, un cinéma de 980 places en 1957 puis 1200 places en 1964…un morceau d’histoire de ce cinéma, daté de 1928, est à présent dans l’Eglise de la Mission de France ! Devenu par la suite un magasin La Redoute, l’emplacement hébergera jusqu’en 2017 une grande chaîne suédoise de vêtements.

Le Fémina, Crédit : Collection Emmanuel Laugier

Selon une brochure publicitaire de la firme Michel Merklin et Kuhn, un orgue Merklin fut installé en 1928 dans le cinéma Le Rialto ! Le buffet de cet orgue va alors servir pour réparer un orgue de 1865 signé Théodore Puget installé dans l’Eglise de la Mission de France, autrefois nommée « de Sainte Pie X », rue du Tapis Vert.

En 1905, l’église, fermée au culte, devient un entrepôt de la ville de Marseille. L’orgue de l’église, alors abandonné a subit d’importantes dégradations.

En 1933, sous l’impulsion de Marcel Prevot, titulaire des orgues de l’église des Réformés, le buffet est transféré dans la chapelle du grand séminaire de Marseille, et la maison Merklin & Kluhn de Lyon reconstruit l’instrument en remontant derrière, le buffet de l’orgue du cinéma « le Rialto« . Les transformations nécessaires pour obtenir un instrument liturgique sont alors effectuées.

En 1988, la Direction du Patrimoine et du Domaine Communal envisage de transférer à nouveau l’instrument en l’église de la Mission de France réouverte au culte sous l’impulsion de Gaston Deferre, alors Maire de Marseille.

De septembre 1990 à février 1992, le démontage, le transfert, la restauration et le remontage sont menés à bien, sous l’impulsion de l’Abbé Beauvais, curé de la nouvelle paroisse. Le buffet de Puget retrouve sa tribune d’origine, alors que la partie instrumentale retrouve clarté et équilibre grâce à la restauration des facteurs d’orgues Stéphane Barast et Philippe Matteï.


cinema-le-rialto-31-rue-saint-ferreol-13001-marseille

Rue St Ferréol en 1972 dans le film « Le Tueur ». Bout de l’enseigne orange « Le Rialto » en haut à droite

Selon un document à découvrir dans l’onglet « photos » on organisait au sein du cinéma le Rialto des conférences comme celle de l’union des ingénieurs et techniciens français en 1946.

On retrouve ce cinéma en 1972 dans le film « Le tueur« …le récit d’une cavale meurtrière, avec Jean Gabin et Fabio Testi dans les rôles principaux.

Le film de Denys de la Patellière montre Marseille telle qu’elle était dans les années 70. C’est notamment le cas pour la rue Saint-Ferréol, avec ses cinémas comme l’Ariel et le Rialto, avant qu’elle ne devienne la rue piétonne que l’on sait.

Découvrez le film en entier dans l’onglet « vidéo« , la scène de la rue St Ferréol commence à la 21 ème minute et 32 ème seconde, on y aperçoit quelques secondes le néon orange de l’enseigne du Rialto.


SOURCES Toutma & 1895.revues.org & cinemasdefrance.free.fr & arcade-paca.com & La Provence
PHOTOS Extrait du film « Le Tueur » & Google Maps & delcampe.fr & Collection Emmanuel Laugier


Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches