Catégorie : Lieux de Culte
Arrondissement : 7ème

Le chemin de croix fait gravir les fidèles la colline vers Notre-Dame de la Garde le long de la Montée de l’Oratoire, en partant de la petite place proche du Chars Jeanne d’Arc, avec des haltes aux 14 stations disposées le long des escaliers.

Dans la tradition catholique, le chemin de croix (via crucis) est un acte dévotionnel privé ou communautaire.

Tout en commémorant la Passion du Christ en évoquant 14 moments particuliers de celle-ci (certains issus de la tradition et non rapportés dans les écrits bibliques) le fidèle souhaite recevoir la grâce de communier intensement aux souffrances du Christ.

A Notre-Dame de la Garde, le chemin de croix du Vendredi-Saint, précédant le dimanche de Pâques, est un moment important dans la célébration de la Semaine Sainte. Il commence à 12 h.

Il est animé par des membres de l’équipe de la basilique avec la participation d’élèves du Lycée Notre-Dame de France. Il regroupe plus de 500 personnes qui cheminent dans le recueillement et la prière.

Le chemin de croix a son origine dans la liturgie du vendredi saint des chrétiens de Jérusalem.

Les Franciscains sont présents en Terre sainte depuis 1220 et fondent en 1342 la Custodie de Terre sainte. Entre ces deux dates, suivant eux-mêmes le rite traditionnel en usage dans l’Église orthodoxe locale, ils le transposent progressivement dans leurs églises en Italie.

C’est seulement sous le pape Clément XII, en 1731, que la permission fut donnée de créer des chemins de croix dans d’autres églises que celles des Franciscains. Saint Léonard de Port-Maurice en fut un ardent propagateur. Benoît XIV, en 1741, dut en limiter l’extension à un seul chemin de croix par paroisse.


SOURCES notredamedelagarde.com & Wikipédia
PHOTOS notredamedelagarde.com & Dominique Miherou tourisme-marseille.com

FICHE A SUIVRE
Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches