Arrondissement : 14ème

En 1929, Eugène Pierre, ancien maire de Marseille a acquis et transformé ce très beau château et ses deux tourelles, nichés dans la discrète et étroite Traverse Montcault dans le quartier Saint-Barthélemy.

La salle de réception était à l’époque richement décorée avec cinq tableaux de Monticelli nommées « Prise de ponte di Magenta ».

Ce programme décoratif avait été commandé au peintre par le premier propriétaire de cette grande bastide provençale construite en 1857, M. Moine, marchand de bois, admirateur enthousiaste de Napoléon III et de sa victoire de 1859 à Magenta…bataille qui donnera le nom à la propriété.

Avant son séjour à Paris en 1863, Monticelli avait décoré à Marseille plusieurs maisons de campagne dont la Villa Magenta mais aussi les salons du confiseur Tester boulevard Longchamp, ou encore le rideau du Gymnase.

En 1975, pour sauver ces tableaux, lors de transformations intérieures indispensables, la nouvelle propriétaire Madame J.R. et son fils, passionnés par ces œuvres murales entreprirent un ambitieux chantier de transposition des peintures sur les conseils de Madame Bertaux, restaurateur agréé des Musées Nationaux. Les tableaux ont été ensuite vendus aux enchères chez Drouot.

Le château est à présent une résidence privée. Le marquage « Magenta » est encore visible depuis la rue sur les murs de la demeure.


Eugène Pierre

« Prise de ponte di Magenta »

Né le 26 novembre 1864 à Marseille et mort dans cette même ville le 10 décembre 1937, est un avocat et homme politique français qui fut maire de Marseille de 1914 à 1919.

Eugène Pierre était d’origine modeste, son père était un fabricant de tuiles du quartier de Saint-Henri. Après des études au lycée Thiers et à la faculté de droit de Paris, il s’inscrit au barreau de cette ville. De retour à Marseille, il enseigne le droit à la faculté.

En 1894 il se lance dans la politique et se présente comme modéré dans le quartier ouvrier de la Belle-de-Mai où il est battu face au socialiste Bernard Cadenat.

chateau-magenta-saint-barthelemy-marseille-2Il rejoint l’équipe d’Amable Chanot et devient conseiller municipal en 1900.

De 1901 à 1904 il sera président de la société d’études économiques de Marseille. Il devient premier adjoint de Chanot en 1912 et lui succède en 1914 lorsque ce dernier, battu aux législatives face au socialiste Bernard Cadenat, démissionne.

Il sera alors maire du 18 janvier 1914 au 9 décembre 1919 soit pendant toute la tragique période de la première guerre mondiale.

Il aura à faire face aux difficiles problèmes de l’alimentation d’une population en constante augmentation.

Vu depuis le Parc de Font Obscur

En 1920 il sera conseiller général du quartier de la plaine du 8e canton puis député en 1932. Battu en 1936 par Henri Ponsar, il se retire de la vie politique.

Il meurt le 10 décembre 1937. Il était chevalier de la légion d’honneur. Les alliés, en reconnaissance des services rendus pendant la première guerre mondiale lui décernèrent de nombreuses décorations : Commandeur de l’Empire Britannique, de la couronne d’Italie, de l’aigle blanc de Serbie et de Georges Ier de Grèce.

La ville de Marseille lui a donné son nom à un boulevard du 5e arrondissement.


SOURCES Wikipédia & Drouot.com
PHOTOS Charlotte Noblet & Google Street View & Frederic92600
Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches