Arrondissement : 15ème

Situé au dessus de l’actuel centre commercial Grand Littoral, le Château des Tours (ou Tourres) appartenait en 1829 au Marquis de Foresta. Servant de refuge à des soldats français retranchés, il a été entièrement détruit le 26 août 1944 par une batterie allemande située sur le Frioul

Longtemps, on a cultivé sur cette colline la vigne et prélevé la matière première pour des ateliers de poterie. Au 19ème siècle, le site a renoncé peu à peu à ses activités agricoles et artisanales pour alimenter les tuileries du bassin de Séon et accueillir des quartiers industrieux et populaires.

Le nom de la bâtisse lui vient simplement de ses deux tours massives. De par son emplacement sur les hauteurs de la Viste elle bénéficiait d’un superbe panorama sur toute la rade de Marseille. Situé au cœur d’une forêt on accédait à son parc par la traverse des Tours.

Le château appartenait au Marquis de Foresta, une famille de la noblesse française. Originaire d’italie, elle se fixa en France au XVIème siècle.

Pendant la deuxième guerre mondiale le Château est réquisitionné par les allemands pour y accueillir des officiers. Le domaine sera alors transformé en « Batterie Foresta ». La ligne de défense s’étalait jusqu’au dessous de l’actuelle Cité du Plan d’Aou.

Foresta était une position puissamment fortifiée par les allemands. Le site aurait possédé de 6 a 8 niveaux de galeries dont certaines auraient eu des débouchés vers l’Estaque.

Le 23 août 1944 la batterie  est attaquée par les tirailleurs du 7ème RTA et les tabors marocains du Colonel Leblanc.

Devant la violence des réactions allemandes, les troupes française trouvent refuge dans le Château des Tours. Durant trois jours, la bâtisse est méthodiquement bombardée par les Batteries du Frioul. Le 26 août 1944 le château est entièrement détruit !

La batterie de Foresta ne se rendit qu’après la capitulation allemande du 28 août 1944, ce fut l’un des derniers bastions de résistance allemand. 198 soldats de la Luftwaffe s’y trouvaient encore dans les derniers combats.

Batterie de Foresta

8 mois plus tard au matin du 19 avril 1945 vers 8 h 45, une violente explosion s’est produite dans le dépôt de munitions de l’ancien Château de Foresta.

Dans le journal du lendemain on pouvait lire : « 64 morts ont été retirés et une trentaine de victimes seraient encore sous les décombres…M. Haag commissaire du gouvernement, accompagné de son chef de cabinet, est allé saluer les dépouilles des victimes de cet épouvantable accident« .

Selon certaines sources il resterait un ou deux vestiges dans la cité du Plan d’Aou comme par exemple les encuvements pour les canons de 88 et au dessous de l’école de la traverse Bonnet un immense souterrain taillé dans la roche.

Celui-ci pourrait être le plus important de Marseille. Toutes les entrées auraient été condamnées par les alliés.

Le creux du pilot, emplacement actuel de Grand Littoral

A l’entrée du domaine du Château, se trouvait un grand portail, avec le pavillon des gardiens. Ce pavillon existerait toujours mais difficile de retrouver sa trace. Le terrain sera ensuite transformé en carrière de terre appelé le creux du pilot. Elle est utilisée par les tuileries et les briqueteries de l’Estaque.

On trouvait dans cette carrière de larges chemins qui descendaient en spirale jusqu’à la tuilerie (aujourd’hui Monier). Les ouvriers creusaient ces chemins à la pioche et y installaient des rails pour faire circuler des wagonnets dans lesquels ils transportaient l’argile. Au fond du creux, on trouvait des couches d’argile blanche ou jaune remplies de coquillages et de squelettes d’animaux fossilisés.

La carrière sera ensuite expropriée dans les années 90 afin de construire le centre commercial Grand Littoral. Selon un des descendants du marquis, une des héritières dans le besoin avait négocié toute seule avec la mairie un prix de rachat faible.

En 2018 le Parc Foresta imaginé par le collectif Yes We Camp de par son nom rendra hommage à l’histoire de cette colline.


Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches