Cette très belle bastide du XIXème siècle accueillait autrefois la famille Silvestre avant d’être vendue à de nouveaux propriétaires ayant fait le choix contesté de vendre une partie du superbe domaine pour la construction de la Résidence des Alpilles et ainsi grignoter sur cette espace classé boisé depuis 1925.

chateau-des-alpines-marseilleSuite à la vente d’une partie de l’ancien domaine, 7 immeubles sont construits en 1974. Sept autres et un centre commercial étaient initialement prévus.

D’après la légende Gaston Defferre aurait vu le programme de son voilier en rade Sud et changé d’avis. Il aurait alors préempté 3 hectares pour geler la parcelle et réalisé une Déclaration d’Utilité Public pour stopper le 2ème lot (lot 632).

Une rumeur circule sur le fait que Bernard Tapie aurait signé un compromis de vente en 1993 pour le château….mais la faillite de son groupe aurait mis fin à l’opération. Il se murmurait que l’homme d’affaires souhaitait en faire un hôtel de luxe.

Pour ce qui est de la parcelle non construite, elle était propriété de la mairie depuis 1974 avec une inconstructibilité. Avant la construction des premiers immeubles, la colline était un espace classé boisé depuis 1925.

Cette parcelle inconstructible (lot 632) coûtait très cher à la ville. Les charges de copropriété étaient acceptables au début puis sont devenue de plus en plus importantes. Elles seraient devenues de l’ordre de plus de 110 000 € par an. Et cela, sans que ce lot 632 puisse être valorisé financièrement puisque inconstructible.

Au vu de la surface, la mairie possédait 47 % des votes en Assemblée Générale et donc bénéficiait d’un réel pouvoir. Etant donné que de nombreux élus habitaient (et habitent toujours) la résidence, c’est au final eux qui décidaient de tout.

En 1998 la mairie fait modifier le PLU (à l’époque le POS) ce qui rend à nouveau constructible 1/3 de la zone. Puis ensuite la majorité des copropriétaires accepte de vendre le détachement du lot (pour pouvoir le vendre ensuite).

En 1999 eu lieu un procès à l’initiative de certains habitants, perdu en 2001, mis en appel et également perdu en 2002. Ainsi 1 hectare sur les 3 devenait à nouveau constructible.

La Mairie étant majoritaire (avec les habitants alliés), la construction d’un nouveau programme est approuvée. La Mairie vend ses 3 hectares 4,5 million euros.

40 ans après de nouveaux bâtiments vont pouvoir voir le jour…la Mairie accorde un permis de construire en 2008 à Nexity Georges V. Le promoteur y réalisera en 2015 son programme immobilier de luxe Alpilles II.

Une résidence de 57 logements de prestige conçu par le cabinet Dossetti architectes, commercialisée à des prix très haut de gamme : 8.174 euros/m2 TTC.

Depuis, ce sont 4 immeubles soit 55 logements qui ont été construits. Mais un recours avait été émis suite à l’action menée par 16 propriétaires qui ont dénoncé les irrégularités de l’AG. L’espace boisé du haut de la colline a été enseveli par des gravats mais a été partiellement replanté…



FICHE A SUIVRE
Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches