Catégorie : Lieux de Culte
Arrondissement : 11ème

Méconnue et pourtant l’un des plus vieux monuments de la ville de Marseille et abritant un des plus vieux autels de France daté du Vième siècle, la Chapelle Notre-Dame-de-Nazareth aurait été construite sur les hauteurs de Saint Marcel à partir de 1130 pour s’achever autour de 1200.

De style roman-provençal, la Chapelle est orientée dans un axe Est-Ouest. Le clocher actuel, carré, a été construit au XVIe siècle, date à laquelle il a remplacé les cloches qui se trouvaient sur le mur pignon dans un clocher-mur situé au couchant, lors de l’agrandissement de l’église.

Le porche actuel date également du XVIe siècle.

La flèche en bois a été remplacée par une coupole en 1820 suite aux dégâts provoqués par la foudre. La vieille cloche a été bénite en 1820 et remplacée en 1925, fondue par les ateliers Toussaint Maurel.

La croix, sur la façade Nord-Est une grande croix de mission, rappelant celle prêchée en 1840. Le chapeau en tôle a été remplacé par une petite construction en tuile.

Au fond du chœur, se trouve la statue en bois doré à la feuille, de Notre-Dame de Nazareth datant du XVIIe siècle (photo ci contre).


chapelle-notre-dame-de-nazareth-saint-marcel-marseille-5Selon le site chapelles.provence.free.fr, à l’origine l’édifice servait d’église paroissiale pour le vieux village de Saint-Marcel, dont le centre s’est peu à peu déplacé vers la vallée, autour d’une nouvelle église et d’un quartier ouvrier tourné vers l’industrie ferroviaire.

Bien que l’extérieur soit très sobre, l’intérieur de la chapelle présente un intérêt historique tout particulier.

La voûte romane, recouverte d’un enduit ocre décrépi imitant des pierres de taille, montre une fissure longitudinale témoignant de son grand âge. Un bel autel monobloc d’époque médiévale est gravé d’une croix dont le style rappelle les croix templières.

Vers la fin du Vième siècle, un château fort dénommé « Castellum Massiliensis» fut construit sur les ruines du Castrum de Saint Marcel dominant la Chapelle.

A l’intérieur de ce château est érigée une chapelle dédiée à Saint Clair. Dans cette chapelle est dressé un autel qui reste le seul vestige qui sera sauvé. Il est aujourd’hui conservé dans la chapelle Notre Dame de Nazareth.

La niche de l’abside est illuminée par une sorte de soupirail éclairant en contre-jour la statue de Marie.

Tout autour sont accrochées des plaques commémorant chacun une grâce attribuée à Marie. Accrochés aux parois de la nef, quelques tableaux figurant des scènes d’accidents ont été offerts en ex-voto, appartenant à une collection dont la majeure partie a été déplacée.


La sacristie est équipée de divers objets liturgiques conservés au fil du temps. Les marques de fabrique indiquent pour la plupart une confection d’initiative locale. A gauche de l’autel repose un piano.

Dans la chapelle de droite, une vieille sépulture est signalée par deux dalles sculptées qui occupent le bas du mur sud. L’une présente un blason en relief, l’autre trois inscriptions latines.

Au-dessus de la tombe est suspendue une attelle rouillée offerte par une personne handicapée.

Il y a quelques années, le clocher menaçant ruine a fait l’objet d’une consolidation d’urgence réalisée par des artisans compagnons.

La toiture et le clocher ont ainsi été entièrement restaurés. Cette chapelle fait l’objet d’un pélerinage annuel consistant en une messe célébrée le 15 août.


SOURCES chapelles.provence.free.fr (Y. Fiorelli)culture-13.fr
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Fr.Latreille

Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches