Arrondissement : 16ème

En 1923, profitant de la création d’une digue de protection en prolongement du nouveau tunnel du Rove, des anciens du Rowling Club, club d’aviron crée en 1910, fondent le Cercle des Scullers de Marseille dont le siège est doté d’un intéressant bas relief mettant en l’honneur Marseille et l’aviron. André Lindenmeyer, directeur de la Société coloniale des chaux et ciments Portland, promoteur de ce sport, fait construire un embarcadère dès la fondation du cercle.

cercle-des-scullers-de-marseille-2

Les bas-relief représentent des rameurs d’aviron avec à l’arrière le phare Sainte-Marie, la colline de Notre-Dame de la Garde et le Château d’If

En 1925, alors qu’il est président du Cercle des Scullers de Marseille, il renonce à la création d’un terre-plein pour garage à bateaux de course de quatre cents vingt mètres carrés, en raison du coût.

En 1940, le club change de nom et devient le Cercle d’Aviron de Marseille. Le bâtiment principal perd sa fonction puisque le cadastre de 1955 le mentionne en tant que maison, avec un garage et des bureaux, appartenant à André Lindenmeyer.

Actuellement, cet édifice abrite un bureau de poste et une étude notariale. Le dernier niveau de façade a été modifié : la terrasse a été partiellement construite et le mur-écran arasé au niveau du garde-corps.

C’est en 1954 que le nouvel établissement nautique a été construit sur le terre-plein, face au premier bâtiment. Cet édifice a été agrandi en 1972.

Le Cercle des Scullers de Marseille est situé sur le chemin du Littoral. Le plan non daté montre les aménagements de l’établissement nautique de part et d’autre du chemin du Littoral : le club-house en bout d’alignement d’un îlot de maisons de villégiature, et de l’autre côté de la voie, un terre-plein sur la mer.

Le club-house compte trois niveaux. D’après le plan, l’étage de soubassement était occupé par une entrée et un vaste garage à bateaux, le rez-de-chaussée par des vestiaires, des douches, des lavabos, des chambres, une cuisine, un secrétariat, et une salle d’honneur donnant en façade sur un balcon.

Le premier étage comportait une salle des fêtes ouvrant en façade sur une terrasse abritée par un mur écran percée de trois baies en plein-cintre.

Une porte, sur le passage Ferrari, permettait d’accéder directement au rez-de-chaussée et, au bout d’un couloir, à un escalier tournant à retours autour d’un jour, conduisant à l’étage. Un escalier tournant à retours sans jour permettait d’accéder directement du garage à bateaux au vestiaire des hommes. En face du club-house, une passerelle aboutissait à un terre-plein de 45 mètres sur 44, où un passage permettait de mettre les embarcations à la mer. D’après le plan non daté, cet aménagement était complété par deux courts de tennis et un garage pour les bateaux à moteur.

Le nouvel établissement nautique a été construits sur le terre-plein, face au premier bâtiment. Situé sur le domaine portuaire, au bord du quai, il inclut un restaurant.


Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches