Catégorie : Plages & Calanques
Arrondissement : 9ème

La calanque de Cortiou est difficilement accessible, mais elle ne constitue pas un lieu de visite à part entière et surtout pas un spot de baignade. En effet le déversement des collecteurs, bien qu’ayant été traité par la station d’épuration toute proche, génère un fumet nauséabond, que l’on peut éviter seulement par Mistral…Compte tenu de l’amélioration de la qualité des eaux, fin 2017 est annoncé le lancement de Rexcor, un projet expérimental de restauration écologique des petits fonds de la cuvette de Cortiou, malmenée depuis plus d’un siècle.

calanque-de-cortiou-marseille-2

Vue depuis le Col de Cortiou sur l’archipel du Riou

La station d’épuration, située dans une ancienne carrière, traite les eaux usées d’un million d’habitants et des villes de Plan de Cuques, Aubagne, Roquevaire, Allauch, Septèmes les Vallons, les Pennes-Mirabeau, la Penne sur Huveaune et Marseille.

Les effluents qui se jettent dans la crique de Cortiou véhiculent une foule de polluants, dont certains particulièrement toxiques. De nombreuses associations se battent depuis des années pour l’arrêt de ces rejets dans un Parc National.

Depuis 1986, la majeure partie du cours d’eau de l’Huveaune est déviée car il polluait les plages de Marseille situées à proximité de son embouchure. Ses eaux sont maintenant traitées puis rejetées dans la calanque de Cortiou. En cas de fortes précipitations, le trop-plein est évacué par l’ancien lit naturel.

Le sentier vert n°5 ou plus en hauteur le n°1 permet de se balader sur les hauteurs de la calanque et offre une vue superbe sur l’Archipel du Riou…

Difficile de se douter compte tenu du superbe panorama de ce qui se joue dans les fonds marins juste en bas et du rejet quotidien de 60 tonnes de boues !

Découvrez dans l’onglet vidéo un reportage de La Provence sur les problèmes de pollutions générées.


Le projet expérimental Rexcor, doté d’un budget de 989 K€, consiste à concevoir, immerger et suivre des habitats artificiels innovants sur la zone d’influence historique du rejet des eaux urbaines de Marseille dans la Calanque de Cortiou.

Le principal objectif de ce projet est d’évaluer si la mise en œuvre d’habitats artificiels spécifiques permet d’améliorer la qualité des peuplements caractéristiques des substrats durs de la cuvette de Cortiou.

Ce projet vise à évaluer le poids de certains facteurs pouvant avoir une influence majeure : distance au rejet, profondeur, conception des modules, etc. Il s’agit, en cas de résultats positifs d’être en mesure de dimensionner une opération plus conséquente de restauration de ce secteur.

Le projet est inscrit dans l’une des actions du contrat de baie de la rade de Marseille 2015-2020 (Action FA 9, restauration de sites naturels).

Ce projet vise à concevoir un modèle opérationnel et économique innovant pour la réalisation d’une opération de restauration à plus grande échelle qui pourrait être proposée par les partenaires du projet et au-delà d’adapter l’opération à d’autres sites dégradés.


SOURCES polemermediterranee.com
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches