Arrondissement : 1er

Ouvert en 1901 Le « Café Riche », du nom de son propriétaire, était un temple du luxe, lieu de prédilection des grands bourgeois marseillais qui y parlaient souvent affaires…il était considéré comme le plus somptueux établissement des grandes heures de La Canebière.

cafe-riche-la-canebiere-marseille-2Du début du XIXème siècle à la guerre de 1914-1918, la ville va battre au rythme des « folies » de La Canebière…de ses immenses cinémas, ses palaces prestigieux tels que le Grand Hôtel, Louvre et Paix, l’Hôtel Métropole Noailles et de ses grands bars luxueux comme le Café de l’Univers en 1853, le célèbre Grand Café Turc en 1860, le Café Allemand en 1866 et le plus somptueux de tous, le Café Riche…

La bonne société s’y rencontre dans une atmosphère feutrée, y dégustant café, moka, absinthe ou limonade, perdant parfois beaucoup dans les arrières salles réservées, souvent clandestinement aux jeux de hasard. Parallèlement, face à ces grands cafés, qui n’admettaient pas toujours le petit peuple « en blouse », se développent les bars de quartiers autour du Vieux-Port.

Le Café Riche pourrait peut-être tenir son nom de son homologue parisien du boulevard des Italiens fondé en 1785 par madame Riche où se pavanaient Flaubert, Dumas, Zola ou encore Maupassant…considéré au XIXe siècle, comme « le plus célèbre restaurant du monde » !

Montpellier (toujours ouvert depuis 1893), Lyon, Bastia et même Londres et le Caire comptaient ou comptent toujours leurs « Café Riche ».

L’établissement marseillais a laissé sa place en 1953 au magasin de vêtement « Colombe » pour accueillir aujourd’hui un magasin de téléphonie ainsi qu’un Monoprix.


SOURCES Wikipédia & lebonbon.frlyc-hugo-marseille.ac-aix-marseille.fr
PHOTOS Editions J.ferrand & Delcampe.net
Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches