Arrondissement : 15ème

La construction de cet imposant bâtiment, long de 208 mètres et large de 45m fut décidée par l’Allemagne nazie afin d’abriter une vingtaine de sous-marins U-Boot. Commencés en mai 1943, mais stoppés en août 1944 après le débarquement massif des forces alliées, les travaux ne furent jamais achevés. Seul le gros œuvre fut alors réalisé. Alors que le site était en grande partie abandonné, seules quelques pièces étaient utilisées par le Port de Marseille, en septembre 2016, Interxion, deuxième fournisseur mondial de services de data center, annonce souhaiter héberger les infrastructures informatiques physiques de ses clients dans l’ancienne base.

Le 11 Novembre 1942 suite aux débarquements alliés en Afrique du Nord, les allemands envahissent la zone libre. Hitler décide de faire construire des U-Bunkers dans le Sud de la France.

Depuis le début de la guerre, les U-Boote font escale dans les ports méditerranéens sans aucune protection contre les attaques aériennes.

Début Décembre 1942, des spécialistes recherchent des emplacements possibles pour la construction de U-Bunkers. Début Janvier 1943, le site de Marseille est retenu. Les travaux de construction sont commandés à la société Wayss & Freytag.

Treize alvéoles sont prévus pour vingt U-Boote. Le mauvais état du sous-sol oblige l’entreprise à faire une large plaque de fondation. En raison de ces travaux complexes, la période de construction est estimée au moins à deux ans. Pour la construction des poutres en béton précontraint sont fabriquées.

Les chantiers navals de Hambourg réalisent également l’ouvrage. Jusqu’en Décembre 1943, l’excavation continue.

Le 02 Décembre 1943, l’U.S. Air Force lance une attaque sur Marseille. Quarante six B-17 vont directement sur le site de construction des bunkers. Le raid endommage les murs de palplanches ainsi que les installations de rétention d’eau.

Le chantier est retardé de huit semaines. Des problèmes structurels dans le rabattement de nappe causent encore plus de retard. Il est demandé de simplifier la construction et si des Type VII-C pourront venir ou bien des U-Boote plus petits (Type XXIII). En Août 1944, les ateliers sont terminés, la construction des bunkers est arrêtée.

Après la guerre la tranchée est remplie. Les anciens ateliers sont utilisés à des fins civiles.


La cité phocéenne constitue depuis 2016 une porte d’accès Télécom idéale entre l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie, et 13 câbles sous-marins sont déjà reliés à la ville. C’est pour cette raison qu’Interxion, deuxième fournisseur mondial de services de data center a identifié une opportunité d’investissement à Marseille en s’installant dans l’ancienne base U-Boot.

Le data center offrira environ 5700m² d’espace équipé quand son agrandissement et sa rénovation seront intégralement achevés au sein de l’ancien site de réparation navale Fouré Lagadec et de la base U-boot Martha.


SOURCES PSS Archi & www.u-boote.fr & interxion.com
PHOTOS Dominique Lenoir (flickr) / www.sous-marin.fr
Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches