Arrondissement : 1er

C’est ici au 41 rue du Tapis-Vert, que se trouvait au 17ème siècle la maison de l’historien marseillais Antoine de Ruffi…Grand érudit, il publia plusieurs ouvrages historiques qui conservent encore leur valeur de nos jours car ils s’appuient sur des documents aujourd’hui disparus.

Antoine de Ruffi né le 20 juin 1607 à Marseille et baptisé le 24 juin, est le fils de Pierre de Ruffi qui participa à l’entrée du duc de Guise en 1618 comme capitaine du corps de ville et fut deuxième consul en 1636, et de Françoise Dubois.

Il épousa le 7 avril 1631 Claire de Cipriani, fille de Jean-Paul seigneur de Trébillane et d’Honorade de Forbin. Sa femme avec qui il eu 10 enfants mourut le 11 mai 1697 et fut enterrée au cimetière des Accoules à Marseille.

Il fut conseiller à la sénéchaussée de Marseille (nomination du 3 janvier 1631). Il participa en 1652 à la préparation du règlement du sort qui contenait la forme et la manière de procéder à l’élection des officiers de la ville Marseille. Il est nommé conseiller d’État le 10 janvier 1654.

Réputé pour son intégrité, on raconte qu’il aurait remboursé un plaideur de ses propres deniers parce qu’il se reprochait d’avoir fait un rapport insuffisant et d’avoir été la cause de la perte du procès.

Grand érudit, il utilisa les papiers de son grand-père Robert Ruffi (1542-1634) secrétaire et confident de Charles de Casaulx et premier archivaire rémunéré de la ville de Marseille. Il publia plusieurs ouvrages historiques qui conservent encore leur valeur de nos jours car ils s’appuient sur des documents aujourd’hui disparus et dont les plus connus sont :

Histoire de Marseille, 1642
Histoire des comtes de Provence de 934 à 1480, Aix, 1655.

Son fils Louis Antoine de Ruffi (1657-1724), réalisa une seconde édition très augmentée de l’histoire de Marseille réalisée par son père et a également écrit un ouvrage d’histoire locale :

Origine des comtes de Provence, du Venaissin, de Forcalquier et des vicomtes de Marseille, 1712.

Antoine de Ruffi s’éteignit le 6 avril 1689 dans sa maison de la rue du Tapis-Vert à Marseille et fut enterré au cimetière des Accoules.


SOURCES Wikipédia
PHOTOS Archives

Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches