Arrondissement : 1er

Deux sœurs marseillaises, deux frères Napoléon, deux Reines ! Au no 34 de la Place Jean-Jaurès, à l’emplacement actuel d’un résidence moderne, se trouvait une bastide, démolie en 1885, dans laquelle Joseph Bonaparte, le frère aîné de Napoléon Bonaparte a épousé (ou demandé en mariage) la marseillaise Marie Julie Clary…une union qui transforma la fille de négociant en Reine d’Espagne…sa sœur, Désirée, sera quant à elle fiancée à Napoléon Bonaparte lui même, mais sera oubliée à la faveur de Joséphine de Beauharnais…ce qui n’empêchera pas Désirée elle aussi de devenir Reine de Suède et de Norvège ! 

34-place-jean-jaures-joseph-bonaparte-marie-desiree-clary-marseille

Désirée Clary

La famille Bonaparte obligée de quitter la Corse depuis le 10 juin 1793, est installée à Marseille, récemment libérée par les Républicains, à la fin du mois d’août de la même année.

En février 1794, Etienne, le frère aîné de Désirée Clary, la fille d’un négociant marseillais est incarcéré en pleine Terreur sur ordre du Tribunal révolutionnaire et à la veille de comparaître devant ses juges.  Désirée accompagne sa belle-sœur Marcelle Guey qui prend l’initiative d’intervenir auprès du représentant en mission, le député Antoine Louis Albitte, pour faire libérer son époux.

Dans la salle d’attente, une foule se presse pour obtenir maintes requêtes. Désirée, accablée, s’est endormie et Marcelle s’est rendue seule à l’audience pour plaider sa cause. Son entretien terminé et sa mission couronnée de succès, elle ne réussit pas à rejoindre Désirée, pressée d’apporter à la prison l’ordre d’élargissement de son mari.

Désirée seule et désemparée est découverte par Joseph Bonaparte, commissaire de la marine à Marseille, qui la rassure sur le sort de son frère. Ils font connaissance et Joseph lui propose de la raccompagner à son domicile.

Le lendemain, il retourne chez les Clary pour être présenté à la famille. Sous le charme de Désirée, Joseph la courtise et lui promet le mariage dès qu’elle aura atteint sa majorité.

C’est sans compter sur l’arrivée du frère cadet de Joseph, le héros de la prise de Toulon, le général récemment promu à ce grade, Napoléon Bonaparte. Il est chargé à présent de l’organisation de la défense de Marseille et l’inspection de la côte provençale. L’officier jette également son dévolu sur Désirée et sans ambages impose sa volonté en tentant de placer son frère avec Julie Clary, la sœur de Désirée…son premier coup d’état !

« dans un bon ménage, il faut que l’un des deux époux cède à l’autre. Toi, Joseph, tu es d’un caractère indécis et il en est de même de Désirée ; tandis que Julie et moi savons ce que nous voulons. Tu feras donc mieux d’épouser Julie. Quant à Désirée, elle sera ma femme ».

34-place-jean-jaures-joseph-bonaparte-marie-julie-clary-marseille-2

Marie Julie Clary

En réalité Napoléon s’est aperçu de l’amour que portait Julie à Joseph. Ce dernier reporte finalement son attention sur l’aînée, Julie Clary, qu’il épouse le 1er août 1794 à Cuges-les-Pins. Sous le Premier Empire, Joseph est créé roi de Naples puis en 1808, roi d’Espagne et des Indes. Julie deviendra donc par ce mariage, reine consort de Naples de 1806 à 1808, puis reine consort d’Espagne de 1808 à 1813.

Désirée se fiance officiellement avec Napoléon le 21 avril 1795, malgré les réticences de Mme Clary : « J’ai déjà bien assez d’un Bonaparte dans ma famille » ! L’alliance des Bonaparte avec les Clary, leur apporte notoriété et fortune.

Au mois de juillet 1795, Désirée accompagne sa mère avec son frère Nicolas à Gênes en Italie, où son beau-frère Joseph est chargé par le gouvernement d’une mission diplomatique. Au cours de l’été, Napoléon rencontre pour la première fois Joséphine de Beauharnais, au salon de Mme Tallien à Parisnote.

Bonaparte renonce au projet de mariage avec Désirée, non sans mauvaise conscience comme en témoigne sa correspondance. Il rompt ses fiançailles le 6 septembre 1795 dans une lettre adressée à son frère aîné, après quoi sur les conseils de sa mère, Désirée libère Napoléon de ses engagements.

Mais si elle pardonne à l’infidèle, Désirée garde toujours une rancune tenace envers sa rivale Joséphine, désormais surnommée par ses soins : « la vieille ».

Désirée deviendra quant à elle, la première princesse de Pontecorvo, puis reine consort de Suède et de Norvège de 1818 à 1844, comme épouse du roi Charles XIV Jean de Suède.


SOURCES Wikipédia
PHOTOS Wikipédia

Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches